top of page

Retour à la compétition pour Nicole Favereau et Ginsengue

6 mois après leur dernier concours et leur élimination dans le Grand Prix du CDI 3* de Compiègne, Nicole Favereau et Ginsengue feront leur retour, la semaine prochaine, sur le Grand National du Mans ; une reprise de la compétition après une longue période d’investigations puis de convalescence pour la fille de Welt Hit II que nous explique sa cavalière : "la veille du stage fédéral organisé en janvier au Mans, Ginsengue et Jean Marc sont partis en extérieur. Comme elle est toujours terriblement explosive, elle a trébuché très fort sur son antérieur droit mais tout semblait bien aller une fois rentrée. Le lendemain, Stéphane Fresnel, le vétérinaire fédéral l'a aussi inspectée, mais comme trotter en main la rend également très chaude, il n' a pas pu voir grand chose". Le couple bordelais devait alors dérouler le Grand Prix le lendemain ; l'occasion d'un nouvel examen vétérinaire "les 4 flexions étaient parfaites, mais en touchant le paturon de l'antérieur droit, il a finalement détecté une boule. Nous avons pensé que c'était le résultat de ses idioties de la veille lorsqu'elle avait trotté en main, nous avons donc pensé à un hématome".


Rentrée à la maison, une échographie était finalement réalisée sur l'alezane de 15 ans par son vétérinaire traitant qui révélait un léger traumatisme sur le membre en question. Pendant 3 semaines, Ginsengue se contentait donc de marcher au pas. Nicole Favereau précise cependant "moi, j'ai toujours senti quelque chose à gauche et je voulais explorer aussi de ce côté car je ne la sentais pas parfaite sur la phase d'appui de l'antérieur gauche". Leur élimination à Compiègne signe alors le début d'une nouvelle période d'examens, toujours pour cette suspicion d'entorse/affection tendineuse, de soins et d'une convalescence qui l'arrêtera totalement pendant 6 semaines "elle s'est totalement démusclée, elle a fondu de partout, on aurait dit une poulinière !". Nous sommes alors début juillet.


Après une remise progressive au travail qui leur prenait tout l'été, Nicole Favereau, toujours persuadée que son sentiment sur l'antérieur gauche est le bon, demandait alors à son vétérinaire de procéder, début septembre, à de nouveaux examens qui posaient enfin un nom sur l'impression persistante de la cavalière : "elle avait une inflammation de la bourse du naviculaire qui se situe entre l’os naviculaire et le tendon fléchisseur profond" ; un diagnostic qui permettait aussi d'appliquer à Ginsengue un traitement adapté : "ce résultat était finalement une bonne nouvelle car il est possible de traiter avec une adaptation de la ferrure et notamment en surélevant un peu les talons, une position que je la voyais déjà adopter à la douche depuis un moment. Nous avons donc pu reprendre le travail normalement mais je reste évidemment prudente".


Après une année 2021 pleine d'incertitudes qu'elle espère désormais derrière elle, Nicole Favereau est donc tournée vers 2022 : "le Grand National du Mans du week-end prochain est une remise en route. Nous ne sommes de toutes manières pas qualifiées pour la Finale. Ginsengue va cependant bien, elle a gagné en expression car j'ai pu prendre le temps de travailler davantage le rassembler. Nous poursuivrons ensuite en janvier, toujours au Mans je pense" ; un rendez-vous où Nicole Favereau devrait aussi débuter sur le Medium ou Grand Tour Rubens et Skate Moss avec qui sa fille Lara était l'année dernière médaillée de bronze aux Championnats de France Pro 2.


crédit photo : les Garennes

Comentários


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page