Mount St John : le petit élevage britannique familial devenu international


En quelques années seulement, l'élevage britannique Mount St John s'est forgé une solide réputation internationale, grâce au travail de son éleveuse : Emma Blundell, et à l'arrivée au plus haut niveau d'une de ses juments : Mount St John Freestyle, actuelle 6 ème mondiale avec Charlotte Dujardin. Dressprod est parti à la rencontre de celle chez qui la double Championne Olympique trouve ses nouvelles pépites. Rencontre.

A gauche Jill Blundell, à droite Emma Blundell.crédit DR


Combien de poulains faîtes vous naître chaque année ? Quel type de chevaux de dressage essayez-vous d'élever ?


Nous avons commencé par avoir 1 poulain par an il y a maintenant 10 ans. Après avoir terminé mes études, j'ai décidé de faire de l'élevage notre activité. Nous sommes passés à 15 poulains il y a 6 ans et ça a augmenté chaque année. Cette année, nous attendus 53 naissances, ce qui est jusqu'à présent l'année la plus importante ! Nous visons maintenant environ 45 à 50 poulains par an et à en vendre sous forme d'embryons ou de juments pleines. Nous élevons des chevaux à sang chaud normalement enregistrés aux studbooks Hanovrien, Oldenbourg ou KWPN. Nous cherchons à élever principalement des chevaux de sport, descendant de lignées qui ont connu une réussite sportive, et qui ont prouvé leur générosité sous la selle, la solidité de leur corps et le mental leur permettant de s'illustrer dans une grande arène.


Selon vous, qu'est-ce qui distingue l'élevage britannique de tous les autres programmes d'élevage européens ?


Personnellement, je pense que l'élevage britannique a pu profiter de ne pas avoir une grande histoire dans l'élevage de chevaux de dressage, nous sommes davantage connus pour l'élevage de chevaux de course, de hunters et ensuite de concours complet qui, traditionnellement au Royaume-Uni, avaient aussi une forte proportion de pur-sang et souvent un mélange avec du sang irlandais pour l'audace. Maintenant, avec les possibilités modernes de transport de sperme et de congélation, nous sommes en mesure d'utiliser une population d'étalons beaucoup plus large, de toute l'Europe, avec un très fort succès de gestations, si bien que le Royaume-Uni a pu choisir les meilleures lignées d'Europe sans avoir besoin de se concentrer uniquement sur une petite région d'élevage ou un pool génétique. Je pense que c'est une voie rapide vers le succès par rapport aux élevages plus traditionnels qui n'utilisent que leur patrimoine génétique local et ont donc du mal à faire de grands progrès mais qui sont bien sûr très constants dans ce qu'ils produisent.


Étant sur une île et désormais hors d'Europe, comment gérez-vous le commerce, l'export, dans le monde entier ?


La plupart de nos ventes se font dans le monde entier, généralement en Europe continentale, aux États-Unis, au Canada et en Australie. Nous n'avons pas encore vu l'impact du Brexit sur les ventes européennes, mais je ne pense pas que ça changera grand chose en dehors de la zone euro. Nous travaillons en étroite collaboration avec les sociétés de transport et facilitons toutes les procédures d'exportation et de logistique pour les clients afin qu'ils n'aient pas à s'en soucier où qu'ils soient dans le monde. Le transport le plus complexe à ce jour était un cheval vendu en Nouvelle-Zélande, qui avait besoin de 3 vols après son arrivée en ferry aux Pays-Bas et 2 semaines de quarantaine au début et à la fin.


Combien de chevaux Charlotte Dujardin travaille-t-elle pour vous et, à l'exception de MSJ Freestyle, avec lequel avez-vous le plus d'espoirs ?

Charlotte forme également MSJ Valencia et MSJ VIP, toutes deux filles de Vivaldi et originaires de mères allemandes : c'est l'un de mes croisements préférés mélangeant le néerlandais et l'allemand. Nous sommes très excités pour les deux : elles montrent aussi beaucoup de talent pour le travail du Grand Prix !

Charlotte possède également MSJ Finest Hour et MSJ Charmer qu'elle a achetés poulains, ils sont chez Carl pour leur entraînement quotidien et nous sommes ravis de suivre leurs progrès au fur et à mesure de leur développement ! Ils ont maintenant 5 et 6 ans.


MSJ Valencia. Crédit DR/collection privée

D'après ce qui est mentionné sur votre site web, MSJ Freestyle a déjà donné naissance à 2 pouliches. Pouvez-vous nous dire ce qu'elles font et si elles sortiront en compétitions ?


Freestyle a 2 filles, MSJ A la Freestyle (Ampere) et MSJ Dancefloor (De Niro) qui sont toutes les deux dans notre programme d'élevage et nous produisent de supers produits pendant que MSJ Freestyle est occupée à la compétition.


Envisagez-vous de faire de nouveaux transferts d'embryons avec MSJ Freestyle ? Avec quels étalons rêveriez-vous de la croiser ?


Nous avons concentré MSJ Freestyle sur le sport au cours des dernières années et nous ne dérangeons donc pas Charlotte dans son travail. Nous reproduisons plutôt avec de ses 2 filles. Nous sommes très heureux d'avoir ses petits-enfants !



Parmi ses poulinières, l'élevage Mount St John compte notamment :


- Atterupgaards Dallara (Sandro Hit*Caprimond), numéro 1 des juments danoises de 2014 à 2016

- Atterupgaards 02 (Belissimo M*Gribaldi), fille de Atterupgaards Orthilia, vice-Championne Olympique par équipe avec Fiona Bigwood

- Dance Muzik (De Niro*Wolkenstein II *), propre sœur de Desperados FRH

- De la Beaute OLD (Don Romantic*Depardieu), vice-Championne du Oldenbourg à 3 ans, vice-Championne d'Allemagne des 4 ans, puis monté et dressé jusqu'au Grand Prix par Emile Faurie

- Deja vu FBW (Dacaprio*Gluckspilz), Championne d'Allemagne à 3 ans, médaillée de bronze aux Championnats du Monde des 5 ans et 4 ème des 6 ans.

- Diva Uthopia (Krack C*Jazz), propre sœur de Vivaldi

- MSJ Zonetta (Zonik*Riccione), participante aux Championnats du Monde des 5 ans.

- Uusminka (Gribaldi*Glendale), propre sœur de Totilas


crédits photos : DR et collection privée

GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg

CHEVAUX DE DRESSAGE A VENDRE

Tarif annonce : 15€ / le trimestre

également dans l'actu

# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2020