top of page

Reprise libre de la Coupe du Monde de Malines : Dinja van Liere & Hermes prennent leur revanche

Il y avait de la surprise dans l'air hier à Malines avec la victoire de Marieke van der Putten & Torveslettens Titanium RS2 dans le Grand Prix Coupe du Monde. Moins connue du grand public que ses compatriotes Adelinde Cornelissen, Emmelie Scholtens et Thamar Zweistra, Marieke van der Putten, 40 ans, n'est pourtant pas une nouvelle venue : ex-cavalière d'Edward Gal avant même son passage sous les couleurs de Glock's, elle représentait déjà les Pays-Bas à 5 reprises aux Championnats du Monde Jeunes Chevaux et à deux reprises sur la Coupe des Nations d'Aix la Chapelle. Rien que ça.

Malgré donc leur victoire dans le Grand Prix, Marieke van der Putten & Torveslettens Titanium RS2, se contentent aujourd'hui de la 4 ème place à 81.355 % ; un score bien insuffisant pour venir ne serait-ce qu'inquiéter les chefs de file du dressage hollandais : Dinja van Liere & Hermes. Après quelques frayeurs dans le Grand Prix, l'expressif KWPN de 10 ans retrouvait aujourd'hui ses esprits et contrôlait davantage ses émotions, suffisamment pour quitter la piste avec un score de 85.815%. Le podium de cette dernière épreuve internationale de l'année est complété par Emmelie Scholtens & Desperado à 83.865 %, soit le second meilleur résultat de la carrière de l'étalon par Vivaldi, et Charlotte Fry & Everdale 3 èmes à 83.725 %. Viennent ensuite Nanna Skodborg Merrald & Blue Hors St Schufro, 5 èmes à 80.620% et Kirsten Brouwer & Foundation 6 èmes à 76.980%


Coté français : Morgan Barbançon & Sir Donnerhall II sont 10 èmes à 74.890% et Antoine Nowakowski & Quater Girl 15 èmes à 72.500%.


Résultats complets de la reprise libre ICI


crédit photo : FEI/Leanjo de Koster



Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page