top of page

Annulation du CDI 3* de Deauville : la FEI prend la parole

Au lendemain du tollé provoqué par l'annulation tardive du CDI 3* de Deauville, alors même que certains chevaux et cavaliers étaient déjà arrivés sur place, on en sait désormais davantage que le court communiqué posté hier (voir ICI) par le Pole International du cheval invoquant un " problème réglementaire".

La FEI prenait aujourd'hui la parole et expliquait :


"Cette décision a été prise dans la soirée du mardi 9 juillet en raison de l’échec du comité d’organisation à garantir le service vétérinaire pour l’événement comme l’exige le règlement vétérinaire de la FEI, malgré plusieurs semaines de discussions et d’assurances.


Dans les semaines précédant l'événement, le comité d'organisation a fourni à plusieurs reprises des informations trompeuses à la FEI concernant la nomination des vétérinaires pour l'événement. Les vétérinaires que les organisateurs prétendaient avoir nommés ont déclaré qu'ils n'avaient jamais été contactés par le comité d'organisation et qu'ils ne pouvaient donc pas accepter ce rôle.


La FEI a averti l'organisateur d'une éventuelle annulation le 5 juillet, ce qui a incité les organisateurs à assurer qu'ils trouveraient les vétérinaires nécessaires pour répondre aux exigences d'accueil d'un CDI. Cependant, après avoir reçu la mise à jour des organisateurs mardi en fin d'après-midi indiquant qu'un vétérinaire traitant pourrait n'être disponible qu'après l'arrivée des premiers chevaux, le secrétaire général de la FEI a pris la décision d'annuler l'événement le soir même. De plus, la FEI a découvert que les écuries étaient ouvertes et recevaient des chevaux un jour plus tôt que prévu, sans équipe vétérinaire sur place. Les écuries devaient ouvrir le mercredi 10 juillet, l'inspection des chevaux devant commencer le lendemain.


Dans ces circonstances, la FEI a conclu que l'annulation de l'événement était la mesure nécessaire pour ne pas mettre en péril la sécurité des chevaux. La FEI a informé la Fédération française et a informé toutes les Fédérations nationales concernées en conséquence.


"La FEI reconnaît les inconvénients importants causés par l'annulation de dernière minute, en particulier pour les équipes qui étaient déjà en route pour Deauville hier soir", a déclaré la secrétaire générale de la FEI, Sabrina Ibáñez. "Plus de 120 chevaux étaient prévus pour participer à l'événement, et les risques potentiels pour la santé découlant de cette situation étaient trop élevés, surtout si près des Jeux olympiques. Les leçons de notre expérience de 2021 étant encore fraîches dans nos esprits, nous sommes parfaitement conscients de la rapidité et de la gravité avec lesquelles une épidémie peut avoir un impact sur les populations équines locales et internationales, et la santé et la sécurité des chevaux sont une préoccupation majeure. Cette décision n'a pas été prise à la légère par la FEI, et nous regrettons que les diverses assurances fournies par le comité d'organisation n'aient pas été fiables. Notre expérience précédente avec cet organisateur a soulevé des inquiétudes quant à la confiance et, malgré certaines réserves, ils ont eu l'occasion de rétablir cette confiance. Nous apprécions la compréhension de chacun et, à l'avenir, nous nous engageons à examiner minutieusement la question avec la FFE afin d'éviter que des événements similaires ne se reproduisent à l'avenir. » Il est conseillé aux fédérations nationales concernées de contacter directement les organisateurs pour obtenir le remboursement des frais engagés."





English version of the FEI press release :


The FEI, in consultation with the Fédération Française d'Équitation (FFE), has announced the cancellation of the CDI Deauville event, which was scheduled to take place from 11 to 14 July. This decision was made on the evening of Tuesday, 9 July due to the Organising Committee’s failure to secure the Veterinary Service for the Event as required by the FEI Veterinary Regulations, despite several weeks of discussions and assurances.

 

In the weeks leading up to the Event, the Organising Committee repeatedly provided misleading information to the FEI regarding the appointment of veterinarians for the Event. The veterinarians who the Organisers claimed were appointed, reported that they had never been contacted by the Organising Committee and therefore could not accept the role.

The FEI issued a warning to the Organiser of a potential cancellation on 5 July, prompting the Organisers to assure that they would secure the necessary veterinarians to meet the requirements for hosting a CDI. 

 

However, on receiving the Organisers' update on Tuesday late afternoon that indicated a treating veterinarian might only be available after the arrival of the first horses, the FEI Secretary General made the decision to cancel the event the same evening. 

 

Additionally, the FEI discovered that the stables were open and receiving horses one day ahead of schedule without a veterinarian team on site. The stables were scheduled to open on Wednesday, 10 July, with the Horse Inspection set to commence the following day.

 

Under these circumstances, the FEI concluded that cancelling the event was the necessary course of action so as not to jeopardise the safety of the horses. The FEI informed the French National Federation and notified all affected National Federations accordingly.

 

"The FEI acknowledges the significant inconvenience the last-minute cancellation has caused, particularly for teams that were already en route to Deauville last night," FEI Secretary General Sabrina Ibáñez said.

 

“There were over 120 horses who were scheduled to attend the Event, and the potential health risks arising from this situation were too high, especially so close to the Olympic Games. With the lessons from our 2021 experience still fresh in our minds, we are acutely aware of how quickly and severely a disease outbreak can impact both local and international horse populations and the health and safety of the horses is a primary concern.

 

This was not a decision that was taken lightly by the FEI, and we regret that the various assurances provided by the Organising Committee were not reliable. Our previous experience with this Organiser raised trust concerns, and despite reservations, they were given an opportunity to rebuild this trust. 

 

We appreciate everyone's understanding and, moving forward, we are committed to thoroughly reviewing the matter with the FFE to prevent similar occurrences in the future.” 

 

Affected National Federations are advised to contact the Organisers directly for reimbursement of incurred costs.

Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page