Alain Francqueville : à quoi les dresseurs peuvent-ils bien mettre cette période à profit ?