Charlotte Heering : Badinda est une Ferrari


Elle est la nouvelle propriétaire de Badinda Altena : Charlotte Heering s'est confiée à Dressprod. Sa première impression, ses objectifs, sa participation à des concours français ... c'est par ici :

Avant d’acheter Badinda Altena, quel type de cheval cherchiez-vous?

Je cherchais un cheval de Grand Prix international depuis environ 2 ans. Mais ce n'est pas facile à trouver ! Tout le monde cherche la même chose : entre 8 et 10 ans, prêt pour le Grand Prix, en bonne santé, avec un bon caractère. En fait, j’envisageais aussi d'acheter un cheval plus jeune mais très talentueux, même si c'est toujours risqué, car on ne sait jamais si un jeune cheval sera un cheval de Grand Prix avant qu'il ne le déroule. Avant qu'Andreas ne vous appelle, connaissiez-vous Badinda, avez-vous suivi sa carrière avec Pierre Volla ?

Oui, j'en avais entendu parler et je l'avais vue plusieurs fois auparavant. Je l’ai vue en vidéo il y a quelques mois, mais à ce moment là, un de mes chevaux a été opéré des yeux et est tombé très malade à cause de ses médicaments (heureusement, il va bien maintenant). Donc, à l'époque, je n'ai pas engagé de démarches car elle était en France et je ne voulais pas prendre le risque de quitter mon cheval malade. Quels ont été vos impressions lorsque vous l'avez montée pour la première fois ?

Elle est très sensible, extrêmement souple et avec énormément de puissance. En même temps, elle a un contact et une relation avec la main très légère et agréable. C'est comme une Ferrari ! Bien sûr, avec un cheval comme elle, il faudra un certain temps pour trouver les boutons qui conviennent. Quels sont vos objectifs avec Badinda pour la prochaine saison ? Pouvons-nous nous attendre à vous voir sur des concours français ?

Je ne suis pas pressée et je vais prendre mon temps pour bien faire connaissance avec cette sensible demoiselle. Mes objectifs à long terme, bien sûr, sont d'intégrer l’équipe danoise et de participer aux grands championnats. Mais les cavaliers danois sont très forts actuellement, nous devrons donc travailler dur pour y arriver. Si nous en avons l'occasion, j'aimerais effectivement participer aux concours français ! Avez-vous discuté de Badinda avec Nathalie zu Sayn Wittgenstein, l’entraîneur de l'équipe danoise ?

Non, en fait, je n’ai pas pu lui parler de Badinda, nous devions prendre une décision assez rapide, car d’autres clients étaient intéressés. Mais Andreas Helgstrand a tellement de connaissances et d’expérience dans ce domaine, qu'entre ses mains, nous nous sommes sentis «en sécurité». Badinda a un talent qui fait d'elle un cheval rare ! Tout le monde peut le constater ... J'espère maintenant que nous allons nous accorder et que nous pourrons danser ensemble ! Quelles sont les différences entre Bufranco et Badinda ?

Badinda est encore chez Andreas pour quelques semaines, car j'ai des concours qui sont programmés avec mon autre cheval et des vacances au ski. Mais je vais y aller plusieurs fois pour m’entraîner avec lui. Je ne voulais pas la ramener chez moi alors que je n’étais pas là pour la monter. En fait, je n'ai monté qu'une seule fois Badinda, il est donc trop tôt pour vraiment la comparer avec Bufranco. Mais comme je l'ai dit, elle est très sensible et énergique, une vraie dame. Cela fait 7 ans et demi que je possède Bufranco, et je l'ai acheté à 5 ans. C'est toujours moi qui le monte, donc nous nous connaissons parfaitement. Il a beaucoup d'énergie, mais il n'est pas chaud. Il est extrêmement gentil et généreux dans le travail. Ce sont deux chevaux très talentueux et de grande qualité.

Vous entraînez-vous avec Andreas ou avez-vous un autre entraîneur?

Oui, je travaille avec Andreas et avec Thomas Sigtenbjerggaard son bras droit qui est lui aussi cavalier international.

#BadindaAltena #PierreVolla

b.gif
GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg

CHEVAUX DE DRESSAGE A VENDRE

Tarif annonce : 15€ / le trimestre

également dans l'actu

# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2020