top of page

Charlotte Fry & Glamourdale s'imposent sans surprise à Fontainebleau- les français 5/6/9 et 12 èmes

Il fallait être matinal pour apprécier le Grand Prix du CDI 5* de Fontainebleau puisque c'est dès 8h15, devant des tribunes (très) clairsemées, que le premier concurrent entrait en piste ; un horaire, de bon matin, qui n'est pas sans rappeler celui du Grand Prix de l'étape Coupe du Monde Lyon. Au départ : un joli plateau de cavaliers, attirés par les 100.000€ de gains (ndlr : 10.000€ pour le Grand Prix et 90.000€ pour la reprise libre) avec, ni plus ni moins que la numéro 1 mondiale Charlotte Fry et la légende du dressage allemand Isabell Werth qui fait, pour l'occasion, quelques infidélités à un des plus prisés concours germaniques (voir ICI). Coté français, pas moins de 4 couples participent à la compétition : Morgan Barbançon & Habana Libre A, Pauline Basquin & Sertorius de Rima, Alexandre Ayache & Jolene et Corentin Pottier & Gotilas du Feuillard. Alors que seule la France n'a pas encore communiqué sa sélection pour la Coupe des Nations de Compiègne (voir ICI), on imagine sans peine que les résultats de ce week-end participeront aux choix de Jean Morel et Laurence Gallice.

Charlotte Fry & Glamourdale poursuivent leur saison en évitant soigneusement de se frotter à Jessica von Bredow Werndl & TSF Dalera. Déjà présente à Compiègne en 2022 (ndlr : et attendue aussi cette année - voir ICI), la jeune anglaise et l'étalon des écuries van Olst confirment leur attrait pour les concours français en se frottant aujourd'hui principalement à Isabell Werth et son Emilio 107 ; des retrouvailles après l'étape Coupe du Monde de s'Hertogenbosch aux Pays-Bas où la jeune femme et le fils de Lord Leatherdale s'imposaient avec une très confortable marge. Derniers à prendre le départ, comme pour maintenir un semblant de suspens sur le dénouement, Charlotte Fry & Glamourdale s'imposent donc grâce à un 79.935 % : ils étaient cependant fautifs dans les changemets de deux temps. Si davantage de liberté d'épaule dans le travail au pas pourrait être demandé ainsi qu'un piaffer plus homogène avec la qualité du passage, l'étalon était aujourd'hui encore très spectaculaire dans le galop allongé où il obtenait la note de 10.

7 mois après leur dernière sortie, Dorothee Schneider & First Romance 2 ont choisi Fontainebleau pour participer à leur premier CDI 5* après avoir notamment dominé l'année dernière le CDI 4* de Fritzens organisé en Autriche par la famille Swarovski. D'abord annoncée avec Sister Act Old, l'allemande privilégiait finalement le fils de Fürst Romancier, propriété comme Showtime FRH de Gabriele Kippert. Le binôme allemand se distinguait avec une reprise propre et sans faute bien que leurs piaffers étaient un peu modestes et que leurs pirouettes s'avéraient un peu grandes ; ils quittaient la piste avec un 75%, soit la 2 ème place et devancent donc Juan Antonio Jimenez Caboet son Euclide Mor à 73.696%, soit leur record personnel.


Isabell Werth se contente de la 4 ème place : le Westphalien de 17 ans, pas franchement le plus léger ni le plus athlétique vu à ce niveau de compétition pêchait en raison de quelques mouvements d'humeur dans les appuyers, d'un arrêt avant le reculer pas tout à fait d'aplomb et d'un travail au galop qui pourrait dans son ensemble être plus relâché et projeté. Ils se contentent donc d'un 73.174%.


Devenus des piliers de l'équipe de France, Corentin Pottier & Gotilas du Feuillard ont évidemment les Championnats d'Europe de Riesenbeck dans le viseur. Le duo de Pamfou Dressage a semble-t-il progressé ces dernières semaines, suffisamment pour présenter davantage d'équilibre et plus de soutien, notamment dans le piaffer, que par le passé. Si le fils de Totilas s'ouvrait légèrement dans le départ au galop et que le début de la première pirouette semblait un peu difficile, ils obtenaient tout de même un score de 72.522%, soit la meilleure performance française, leur nouveau record personnel, et la 5 ème place.


Après une bonne partie de l'hiver en Floride avec son fils de Zizi Top, Morgan Barbançon est donc de retour en Europe avec son alezan de 11 ans qui a donc pris du galon grâce aux 7 marseillaises qu'il faisait retentir en 8 semaines. Malgré un premier piaffer où le KWPN aurait pu conserver une attitude plus soutenue, une petite faute dans les changements de pied aux deux temps et à l'entrée des temps, le couple français montrait aussi une qualité de contact manifestement agréable. Leur score de 71.565% leur permet d'être 6 èmes et de voir, comme le soulignait musicalement Bernard Daney, "la vie en rose".


Auteurs de jolies performances sur le CDI du Mans et l'étape Coupe du Mondede s'Hertogenbosch Pauline Basquin et son Sertorius de Rima Z avaient certainement à cœur de redresser la barre après un CDI 4* d'Aix la Chapelle plus difficile. Le couple de l'IFCE était malheureusement aujourd'hui encore fautif dans les changements de pied au temps. Une grosse faute dans la seconde au galop où le fils de Sandro Hit perdait la qualité du galop participait à limiter leur score à 69.283%, soit la 9 ème place.


Premiers français à s'élancer, Alexandre Ayache & Jolene faisaient, comme Corentin Pottier et Pauline Basquin, partie des français qui participaient au regroupement fédéral d'il y a une dizaine de jours (voir ICI). Auteurs d'une prestation sans faute majeure, ils quittaient la piste avec un 69.239% après une reprise où : le premier piaffer était réalisé en deux fois, les changements de pied temps auraient pu avoir davantage de projection et où l'attitude aurait ponctuellement être plus stable. Ils sont 12 èmes.


Résultats complets ICI


crédit photo : FEI / Leanjo de Koster

Commentaires


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page