top of page

Résultats de recherche

5454 éléments trouvés pour «  »

  • Vente du studbook Hanovrien : 45.000€ pour le Top Price

    Parmi les plus prolifiques organisateurs de ventes aux enchères ... le studbook Hanovrien proposait la semaine dernière 41 chevaux de dressage et de CSO de 4 à 6 ans. C'est d'ailleurs un cheval d'obstacles qui faisait grimper les enchères jusqu'à 45.000€. Côté dressage, les transactions ne dépassaient pas les 23.500€ pour Euration, un hongre de 4 ans par Escamillo et Feedback acquis par un client germanique. Si 3 chevaux ont été vendus en France, 1 seul s'avérait orienté dressage. Nommé Belmiro, ce fils de Benicio & All Inclusive de 4 ans ne voyait qu'une seule enchère posée pour 8000€.

  • Jedaï de Massa rejoint Cathrine Dufour

    Vendu fin 2021 à un client coréen par intermédiaire de Pamfou Dressage, Jedaï de Massa va désormais rejoindre les écuries de Cathrine Dufour. Vice-Champion de France des 6 ans en 2020 avec Nicolas Giraud, Jedaï de Massa évoluait l'année dernière en épreuves nationales en Belgique avec Tom Franckx. Le hongre par Don Juan de Hus et Galopin de la Font, né et élevé par Sylvain Massa, débutait sa carrière sportive à 5 ans avec Arnaud Serre. Monté par Nicolas Giraud, il concourrait jusque sur les épreuves Pro 3 et remportait les épreuves 7 ans du CIR des Arcs sur Argens avec des moyennes de 74,260 % et 78,557 %. Jedaï de Massa est issu de la lignée maternelle d'Alquazar de Massa avec qui Mathilde Juglaret évolue désormais sur le niveau U25.

  • Wim Verwimp de retour à la compétition

    Le belge Wim Verwimp est de retour à la compétition après 8 ans passés loin des carrés de dressage. Membre de l'équipe belge des Championnats d'Europe de Turin en 2007 et Windsor en 2009 avec Maxwil V, le cavalier de 55 ans participait aussi en 2000 aux Championnats du Monde des 6 ans avec VPS Melvin V dont il terminait 14 ème. Bien qu'il ait aussi concouru sur le Grand Prix avec Neversfelde Feuer, Ravel, Sante et Pari Lani avec qui il foulait pour la dernière fois les terrains de CDI en 2014 à Kapellen, Wim Verwimp se faisait depuis discret en concours puisqu'il ne présentait que Wild Diamond, une fois, sur un Grand Prix national organisé à Massenhoven en janvier 2015. Depuis cette date, il se consacrait à l'entrainement de ses élèves et notamment Fanny Verliefden et sa fille Jorinde qui participera cette année à sa première Finale Coupe du Monde (voir ICI ), mais également à l'organisation des CDI de Lier. Depuis le début de l'année, Wim Verwimp est néanmoins de retour à la compétition avec Escobar, un hongre de 14 ans par Serano Gold et Rhodium. Le KWPN, débuté en compétition en 2021 par Jorinde Verwimp qui le montait jusqu'en décembre dernier, lui permettait de prendre la 3 ème place à 66,250% d'un Saint Georges organisé à Dentergem début février, suivie de la 4 ème à 69,191% à Turnhout il y a un mois. Ils étaient enfin aujourd'hui 11 èmes à 67.280%, à nouveau à Turnhout.

  • Alizée Roussel & Bel Amour se classent à Falsterbo

    Après un Grand Prix mitigé (voir ICI ), Alizée Roussel & Bel Amour se classaient ce matin dans le Grand Prix Spécial du CDIO 4* de Falsterbo. La cavalière de 34 ans et le fils de Bretton Woods prenaient tout à l'heure la 4 ème place de l'épreuve à 69.383%, derrière Helen Langehanenberg & Facilone FRH à 73.766%, Gerdine Maree & Holiday à 70.298% et Anna Kasprak & Rock Star 13 à 69.723%. Jessica Michel Botton & Djembe de Hus Old étaient quant à eux 5 èmes à 69.255%, soit leur nouveau record personnel sur cette épreuve. Dans la reprise libre, Caroline Godin & Querida de Hus étaient elles créditées d'un 71.645%, soit, pour elles aussi, un nouveau score de référence. Résultats complets ICI

  • Lord Europe débute l'Inter II

    Absent des terrains de compétitions depuis sa seconde place sur la Finale du circuit Nurnberger Burgpokal réservée aux meilleurs jeunes chevaux de Petit Tour d'Allemagne en décembre dernier, Lord Europe retrouvait aujourd'hui le chemin des concours pour sa première Inter II présentée sur un concours national en Allemagne . Le fils de Lord Leatherdale & Boston, acquis pour la rondelette somme de 800.000€ par Paul Schockemöhle, Andreas Helgstrand et Joop van Uytert lors de l'approbation 2018 du studbook Hanovrien et  issu de la lignée maternelle qu'Eldorado Hus, commençait le sport sous la selle de Julian Fetzer en 2022. C'est néanmoins avec Leonie Richter qu'il se distinguait jusqu'à présent : elle l'alignait tout à l'heure sur sa première Inter II, où ils obtenaient la moyenne de 69.579 % A 8 ans, Lord Europe est déjà le père de 6 fils approuvés, dont Lamborghini US, issu de la même mère que Glock's Total US et Great Gatsby US la relève de Jessica von Bredow Werndl. 18 de ses produits sont enregistrés en France, majoritairement nés à l'élevage Massa, au Château de Fontaine ou au haras du LH. crédit photo : schockemoehle

  • L'équipe de France 4 ème de la Coupe des Nations de Falsterbo

    Cette semaine, direction la lointaine Suède pour la Coupe des Nations de Falsterbo, ultime étape du circuit par équipe de la FEI dont les organisateurs souhaitaient d'abord s’affranchir pour finalement le réintégrer ... Malgré sa proximité de la mer et une riche histoire d'organisatrice d'évènements équestres, Falsterbo reçoit cette année un plateau de cavaliers relativement modeste : les tout meilleurs ont en effet privilégié Compiègne, Rotterdam et Aix la Chapelle et sont évidemment peu enclins à quitter leurs écuries en raison de leur préparation pour les Jeux Olympiques. Seules 5 nations, soit 15 couples, s'alignaient donc ce matin : l'Allemagne, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas, et la France qui avait missionné Jessica Michel Botton & Djembe de Hus Old, Alizée Roussel & Bel Amour et Caroline Godin & Querida de Hus ; une présence tricolore en terres suédoises rarissime pour le dressage français et 3 couples qu'on aurait pu aussi envisager la semaine dernière à Vierzon pour un Championnat de France Pro Élite franchement boudé par les cavaliers internationaux. Uniquement disponible en accès payant, la retransmission de l'évènement ne faisait que lui ajouter un caractère confidentiel, limitant son traitement à une prose inspirée d'une feuille de résultat. Dommage, d'autant que Compiègne, Rotterdam et Aix la Chapelle étaient, elles, consultables librement sur les canaux habituels. Après deux 4 étoiles cette saison, Caroline Godin & Querida de Hus poursuivent leur bout de chemin à ce niveau, mais pour la première fois par équipe. La fille de Quaterback de 13 ans et la cavalière du haras de la Cense proposaient une prestation manifestement sans faute majeure évaluée d'un 67.739%, soit la 9 ème position. Jessica Michel Botton & Djembe de Hus ouvraient l'épreuve en fin de matinée ; un retour dans une compétition par équipe pour la quadra pour la première fois depuis les Jeux Mondiaux de Caen il y a déjà ... 10 ans ! Fautifs dans les deux lignes de changements de pied, les nantais se contentaient d'un 66.478%, la 12 ème place. Une semaine après leur première Coupe des Nations à Aix la Chapelle, Alizée Roussel & Bel Amour rempilaient donc 900 km plus au Nord. Avec deux piaffers difficiles et un 66.348%, ils sont 13 èmes. La compétition est remportée par l'Allemagne et son équipe construite avec Helen Langehanenberg & Facilone FRH, vainqueurs à 73.674%, Carina Scholtz & Tarantino 2 èmes à 71.174% et Evelyn Eger & Tabledance 3 èmes à 70.413%, devant le Danemark et les Pays-Bas. La France est 4 ème et la Suède, 5 ème, ferme la marche. Résultats complets ICI

  • Grand Prix Coupe du Monde de Samorin

    A suivre en live demain à partir de 9h, le Grand Prix Coupe du Monde de Samorin en Slovaquie ; un site où se dérouleront les Championnats d'Europe 2025. 10h58 : Ingrid Klimke & First Class 11h07 : Dorothee Schneider & Dayman Liste de départ complète ICI Live ICI

  • JO de Paris : comment ça marche ?

    Entre les règlements des Championnats d'Europe, des Championnats du Monde, de la Finale Coupe du Monde et des Jeux Olympiques, difficile de s'y retrouver. A 15 jours du début de la compétition, petit tuto ou rappel du fonctionnement des épreuves à Paris : Grand Prix Le Grand Prix est obligatoire pour tous les couples : il est à la fois qualificatif pour la Finale par équipe (le Grand Prix Spécial) et la Finale en individuel (la reprise libre). Les partants seront divisés en 6 groupes, sur 2 jours : la composition de chaque groupe repose sur la classement permanent de la FEI à la date des engagements définitifs. Les 2 meilleurs couples de chaque groupe se qualifieront pour la reprise libre ainsi que les 6 meilleurs du Grand Prix après déduction des 2 meilleurs de chaque groupe. En cas de forfait, la place disponible est attribuée au 7 ème meilleur couple du classement général du Grand Prix après déduction des 2 meilleurs de chaque groupe, puis au 8 ème, 9 ème etc ... Aucune médaillée n'est attribuée sur le Grand Prix. Grand Prix Spécial Support de la Finale par équipe, le GPS ne verra s'aligner que les 10 meilleurs équipes au terme du classement par équipe du Grand Prix y compris celles qui seraient exæquo. Le chef d'équipe peut décider, jusqu'à 2h avant le début du Grand Prix Spécial, de faire rentrer dans la compétition, le 4 ème couple réserviste. Il décide également de l'ordre de passage des couples de son équipe, comme lors des Coupes des Nations. Le Grand Prix Spécial décerne les médailles par équipe. Reprise libre 18 couples seront au départ de la Finale en individuel : les 2 meilleurs de chacun des 6 groupes du Grand Prix, puis les 6 meilleurs du classement général du Grand Prix déduction faite des 2 meilleurs de chaque groupe. En cas de forfait, la place disponible est attribuée au 7 ème meilleur couple du classement général du Grand Prix, toujours déduction faite des 2 meilleurs de chaque groupe, puis au 8 ème, 9 ème etc … La reprise libre décerne les médailles individuelles. Règlement général des épreuves ICI crédit photo : FEI/EFE/Kai Försterling

  • JO de Paris : tous les engagés définitifs

    Après avoir publiée la liste des engagés nominatifs parmi lesquels chaque nation réalisait ses sélections finales, c'est la liste des engagés définitifs qui était diffusée ce matin par la FEI. En blanc : les cavaliers sélectionnés R : Réservistes En gris : les couples pré-sélectionnés

  • JO de Paris : les néerlandais feront preuve de sobriété

    Après une olympiade colorée et des vestes oranges particulièrement remarquées tant elles tranchaient avec les habitudes bien installées, les hollandais ont décidé de faire preuve de davantage de sobriété et de revenir au classique, tinté d'une touche d'originalité. Terminé le frac orange pour les dresseurs néerlandais qui revêtiront cette fois un frac bleu marine, plus traditionnel, bordé d'un peu de leur couleur emblématique : crédit photo : FEI/Christophe Taniere

  • CDI 3* de Deauville

    Après l'effervescence liée aux sélections pour les Jeux Olympiques de Paris, et outre la Coupe des Nations de Falsterbo, la semaine sera marquée par une nouvelle édition du CDI 3* de Deauville : MISE A JOUR DU 10 JUILLET : le CDI éttait finalement annulé (voir ICI ). BEL Muriel De Ruijter & D Quarterboy vh Bloemenhof Laurens Vanderbeeken & Gamin Van Het Waterhof DEN Mathilde Koefoed-Nielsen & Odin Unik DOM Yvonne Losos de Muñiz & Aquamarijn ESP Mónica Blázquez Lopez-Muñiz & Believe Beatriz Ferrer-Salat & Elegance Pablo Gomez Molina & Ulises de Ymas et Servus Ymas Erin Nichols & Elian Royale Ainhoa Prada Ortiz & Geronimo Cristina Wagemans Rovira & Ellington FIN Mikaela Soratie & Invincible FRA Stephanie Brieussel & Fellini du Soleil Maxime Collard & Cupido PB Annabel Delsert & Jackpot P Camille Judet Cheret & Herelja Higgins Arnaud Serre & James Bond de Massa GEO Joanne Vaughan & Hero V.D.T GER Victoria Marie Schönhofen & Zack Zack Vs GRE Theodora Livanos & Robinvale IRL Carolyn Mellor & Gouverneur M ISR Sarah Bamberger & Badari LUX Nicolas Wagner Ehlinger & Quater Back Junior FRH POR Nuno Miguel Silva & Jairo D Alem USA Benjamin Ebeling & Indeed Jan Ebeling & Jubi's Tenacity Kevin Kohmann & Duenensee VEN Patricia Ferrando & Honnaisseur Sj

  • Annulation du CDI 3* de Deauville : la FEI prend la parole

    Au lendemain du tollé provoqué par l'annulation tardive du CDI 3* de Deauville, alors même que certains chevaux et cavaliers étaient déjà arrivés sur place, on en sait désormais davantage que le court communiqué posté hier (voir ICI ) par le Pole International du cheval invoquant un "  problème réglementaire ". La FEI prenait aujourd'hui la parole et expliquait : " Cette décision a été prise dans la soirée du mardi 9 juillet en raison de l’échec du comité d’organisation à garantir le service vétérinaire pour l’événement comme l’exige le règlement vétérinaire de la FEI, malgré plusieurs semaines de discussions et d’assurances. Dans les semaines précédant l'événement, le comité d'organisation a fourni à plusieurs reprises des informations trompeuses à la FEI concernant la nomination des vétérinaires pour l'événement. Les vétérinaires que les organisateurs prétendaient avoir nommés ont déclaré qu'ils n'avaient jamais été contactés par le comité d'organisation et qu'ils ne pouvaient donc pas accepter ce rôle. La FEI a averti l'organisateur d'une éventuelle annulation le 5 juillet, ce qui a incité les organisateurs à assurer qu'ils trouveraient les vétérinaires nécessaires pour répondre aux exigences d'accueil d'un CDI. Cependant, après avoir reçu la mise à jour des organisateurs mardi en fin d'après-midi indiquant qu'un vétérinaire traitant pourrait n'être disponible qu'après l'arrivée des premiers chevaux, le secrétaire général de la FEI a pris la décision d'annuler l'événement le soir même. De plus, la FEI a découvert que les écuries étaient ouvertes et recevaient des chevaux un jour plus tôt que prévu, sans équipe vétérinaire sur place. Les écuries devaient ouvrir le mercredi 10 juillet, l'inspection des chevaux devant commencer le lendemain. Dans ces circonstances, la FEI a conclu que l'annulation de l'événement était la mesure nécessaire pour ne pas mettre en péril la sécurité des chevaux. La FEI a informé la Fédération française et a informé toutes les Fédérations nationales concernées en conséquence. "La FEI reconnaît les inconvénients importants causés par l'annulation de dernière minute, en particulier pour les équipes qui étaient déjà en route pour Deauville hier soir", a déclaré la secrétaire générale de la FEI, Sabrina Ibáñez. "Plus de 120 chevaux étaient prévus pour participer à l'événement, et les risques potentiels pour la santé découlant de cette situation étaient trop élevés, surtout si près des Jeux olympiques. Les leçons de notre expérience de 2021 étant encore fraîches dans nos esprits, nous sommes parfaitement conscients de la rapidité et de la gravité avec lesquelles une épidémie peut avoir un impact sur les populations équines locales et internationales, et la santé et la sécurité des chevaux sont une préoccupation majeure. Cette décision n'a pas été prise à la légère par la FEI, et nous regrettons que les diverses assurances fournies par le comité d'organisation n'aient pas été fiables. Notre expérience précédente avec cet organisateur a soulevé des inquiétudes quant à la confiance et, malgré certaines réserves, ils ont eu l'occasion de rétablir cette confiance. Nous apprécions la compréhension de chacun et, à l'avenir, nous nous engageons à examiner minutieusement la question avec la FFE afin d'éviter que des événements similaires ne se reproduisent à l'avenir. » Il est conseillé aux fédérations nationales concernées de contacter directement les organisateurs pour obtenir le remboursement des frais engagés. " English version of the FEI press release : The FEI, in consultation with the Fédération Française d'Équitation (FFE), has announced the cancellation of the CDI Deauville event, which was scheduled to take place from 11 to 14 July. This decision was made on the evening of Tuesday, 9 July due to the Organising Committee’s failure to secure the Veterinary Service for the Event as required by the FEI Veterinary Regulations, despite several weeks of discussions and assurances.   In the weeks leading up to the Event, the Organising Committee repeatedly provided misleading information to the FEI regarding the appointment of veterinarians for the Event. The veterinarians who the Organisers claimed were appointed, reported that they had never been contacted by the Organising Committee and therefore could not accept the role. The FEI issued a warning to the Organiser of a potential cancellation on 5 July, prompting the Organisers to assure that they would secure the necessary veterinarians to meet the requirements for hosting a CDI.    However, on receiving the Organisers' update on Tuesday late afternoon that indicated a treating veterinarian might only be available after the arrival of the first horses, the FEI Secretary General made the decision to cancel the event the same evening.    Additionally, the FEI discovered that the stables were open and receiving horses one day ahead of schedule without a veterinarian team on site. The stables were scheduled to open on Wednesday, 10 July, with the Horse Inspection set to commence the following day.   Under these circumstances, the FEI concluded that cancelling the event was the necessary course of action so as not to jeopardise the safety of the horses. The FEI informed the French National Federation and notified all affected National Federations accordingly.   "The FEI acknowledges the significant inconvenience the last-minute cancellation has caused, particularly for teams that were already en route to Deauville last night,"  FEI Secretary General Sabrina Ibáñez said.   “There were over 120 horses who were scheduled to attend the Event, and the potential health risks arising from this situation were too high, especially so close to the Olympic Games. With the lessons from our 2021 experience still fresh in our minds, we are acutely aware of how quickly and severely a disease outbreak can impact both local and international horse populations and the health and safety of the horses is a primary concern.   This was not a decision that was taken lightly by the FEI, and we regret that the various assurances provided by the Organising Committee were not reliable. Our previous experience with this Organiser raised trust concerns, and despite reservations, they were given an opportunity to rebuild this trust.    We appreciate everyone's understanding and, moving forward, we are committed to thoroughly reviewing the matter with the FFE to prevent similar occurrences in the future.”     Affected National Federations are advised to contact the Organisers directly for reimbursement of incurred costs.

bottom of page