CHEVAUX DE DRESSAGE A VENDRE

Tarif annonce : 15€ / le trimestre

GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg
29.jpg

Le changement de pied en l'air, par Nicole Favereau



Cavalière internationale, membre de l'équipe de France, enseignante, triple vainqueur du Grand National de la FFE, mais aussi créatrice d'E-Riding Solutions, le concept qui permet aux cavaliers de trouver une méthode d'entraînement à domicile leur permettant d'optimiser leurs performances grâce à de simples échanges vidéos, Nicole Favereau aborde cette fois pour Dressprod le changement de pied.


Le cheval peut galoper sur le pied droit ou sur le pied gauche, et avant de parler du changement de pied, il est intéressant de regarder comment le cheval s’organise pour galoper.


Si nous prenons l’exemple du galop sur le pied droit, le mécanisme est le suivant, dans l’ordre des posers :


1.TA Postérieur gauche.

2.GA Diagonal gauche (antérieur gauche et postérieur droit).

3. DA Antérieur droit.

4. HOP Phase de projection ou temps de suspension pendant laquelle les 4 membres ne touchent plus le sol


Le galop est donc une allure dissymétrique à 3 temps associée à un temps de projection qui permet de la définir comme une allure sautée mais aussi basculée puisque le cheval opère pendant le galop, non seulement une bascule d’arrière en avant mais aussi de gauche à droite s’il galope sur le pied droit ; ce qui se traduit dans la réalité par une bascule vers l’arrière et vers la gauche sur le premier temps du galop jusqu’à la bascule vers l’avant et vers la droite sur le 3 ème temps juste avant la phase de suspension.


Pour passer du galop sur le pied droit au galop sur le pied gauche, plusieurs possibilités s’offrent au cheval :


  • Passer par le trot et repartir sur l’autre pied

  • Passer par le pas (si le nombre de foulées de pas qui séparent les deux galops est compris entre 3 et 5, on parlera de changement de pied de ferme à ferme : c’est un mouvement codifié)

  • Se désunir des antérieurs avant de se réunir par les postérieurs

  • Se désunir par les postérieurs avant de se réunir par les antérieurs

  • Changer de pied en deux temps en commençant par l’avant

  • Changer de pied en deux temps en commençant par l’arrière

  • Changer de pied en un temps lors de la phase de projection.


Même si le changement de pied en l’air est naturel pour le cheval et que celui-ci l’utilise fréquemment lorsqu’il gambade tout seul dans les prés, obtenir un changement de pied en l’air, en un temps et à la demande, n’est pas forcement chose aisée, notamment lorsque l’on a peu d’expérience en la matière et que l’on a jamais changé de pied avec un maître d’école.


Comment le cheval s’organise t’il pour changer de pied ?


Le changement de pied en l’air, par opposition au changement de pied de ferme à ferme (où le cheval passe par le pas) s’effectue dans le galop, lors de la phase de projection, c’est-à-dire lorsque les 4 membres ne touchent plus le sol ; ce qui sous entend que plus la période de projection sera longue, plus le cheval aura la faculté de changer de pied en un temps.


Pour passer du galop sur le pied droit au galop sur pied gauche, le cheval va effectuer un saut à cloche pied sur son postérieur droit et donc nous aurons la succession suivante des posers :


  • Postérieur gauche

  • Diagonal Gauche (antérieur gauche –postérieur droit)

  • Antérieur droit


Si on observe un cheval au galop de profil, on peut distinguer que le latéral droit se pose plus en avant que le latéral gauche. A l’issue du poser de l’antérieur droit il y a donc la phase de projection pendant laquelle le cheval avance son latéral gauche pour se réceptionner sur le :


  • Postérieur droit puis reprendre la succession des posers du galop à gauche

  • Diagonal droit

  • Antérieur gauche puis phase de projection.


Le changement de pied de qualité


Une fois que le cheval a été éduqué a changer de pied en un temps pendant la phase de projection, on va s’intéresser au perfectionnement de ce changement de pied isolé avant de commencer les séries de changement de pieds rapprochés.


Les qualités prépondérantes du changement de pied en l’air sont :

  • La synchronisation (le postérieur et l’antérieur s’avancent ensemble)

  • la rectitude

  • L’amplitude

  • La fluidité, la stabilité dans l’attitude et le maintien de la qualité du galop avant et après le changement

  • La tendance montante


Les problèmes rencontrés


Les problèmes les plus fréquents sont ceux de synchronisation. En effet lors de l’apprentissage, il n’est pas rare que le cheval commence son changement de pied par les antérieurs (cas le plus fréquent car lié a un problème d’équilibre) ou par les postérieurs, voire même reste désuni quelques foulées avant de réunir son galop correctement. Un autre problème, plus rare, peut survenir également c’est le cheval qui profite du poser du diagonal pour passer sur l’autre pied sans quitter le sol ; il change donc en intercalant une demi foulée de trot. Enfin, il peut arriver également que malgré une demande appuyée le cheval ne change pas du tout ; rien ne se passe, le cheval est aux abonnés absents.


Ce n’est pas très grave si cette situation ne s’installe pas dans la durée. En effet, lors des premiers essais, il ne faut pas forcement s’attendre à réussir du premier coup aux deux mains et savoir malgré tout récompenser un cheval qui essaie de comprendre ce que l’on attend de lui. En revanche il est important d’être secondé dans cet apprentissage par un œil extérieur avisé qui déterminera si oui ou non le changement est correct. En effet il ne faudrait pas récompenser trop longtemps et confirmer un changement de pied incorrect car il deviendrait alors très difficile de corriger ce défaut d’autant que le cheval qui change de pied en deux temps est quant à lui persuadé d’avoir répondu correctement à la demande puisqu’il est passé du galop sur le pied droit au galop sur le pied gauche. La punition est donc inutile voire délétère. Il va donc falloir trouver des solutions pour que ces changements passent en un temps le plus tôt possible et cela sans stresser le cheval.


Les autres problèmes sont souvent bénins et vont se régler dans la phase de perfectionnement. A savoir, le cheval qui se traverse voire se déporte franchement dans un ou les deux changements ; celui qui accélère ou ralenti excessivement ; celui qui croupionne ou effectue un saut ; celui qui n’est pas symétrique et présente plus d’amplitude d’un coté que de l’autre….


Alors comment s’y prendre pour mettre toutes les chances de son coté


Il est évident que si l’on commence à proposer au cheval de changer de pied sans l’avoir au préalable préparé par des exercices spécifiques, il y a fort à parier qu’il donnera un changement de pied incorrect voire pas de changement de pied du tout et la demande se traduira soit par une accélération soit par un désordre et une perte de contrôle du galop.


Il faut donc s’armer de patience et commencer par exécuter de nombreux exercices de préparation au changement de pied en commençant par l’amélioration de la phase de projection puisque c’est pendant cette période que le cheval va inverser. Nous effectuerons aussi différents exercices sur la rectitude qui favoriseront le changement en un temps, sur le contrôle du galop à juste et du contre galop et également nous perfectionnerons les départs au galop qui symbolisent la demande du changement de pied.


Une fois que le cheval sera capable d’effectuer parfaitement tous ces exercices préparatoires, nous pourrons en toute confiance entrer dans la phase d’initiation et aborder les premiers changements de pied. C’est durant cette période que l’on proposera différentes situations d’apprentissage et que l’on sélectionnera les exercices d’initiation pour retenir ceux qui correspondent le mieux au cheval, en fonction de son tempérament et de ses dispositions.


Il est important lors de l’apprentissage que le cheval amorce le changement de pied par l’arrière car comme on l’a vu dans le mécanisme du changement, le cheval doit effectuer un saut à cloche pied sur un postérieur. Si le cheval se désunit derrière c’est déjà un bon début car il ne sera pas trop difficile de le réunir par l’avant et ensuite d’obtenir le changement en un temps. La soumission aux aides du départ au galop est également un facteur prépondérant car c’est ce qui va déterminer la rapidité d’exécution.


Pendant la phase d’initiation, on veillera à conserver un cheval calme et la patience sera notre meilleure alliée. En effet, les situations d’apprentissages peuvent être stressantes pour certains chevaux et il faudra faire très attention à ne pas abuser en faisant trop de répétitions. En fonction du tempérament du cheval, on pourra commencer la séance par quelques éducatifs puis proposer un changement de pied de chaque coté et finir la séance par des exercices faciles pour retrouver la confiance et le calme...Plus le cheval va évoluer dans ce nouvel apprentissage et plus on pourra changer de pied lors de la détente et passer ensuite à la phase de perfectionnement qui aboutira aux séries de changements de pieds rapprochés et aux contre changements de mains en appuyers.


Plus d'infos sur E-Riding Solutions ICI



# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2020