top of page

Grand Prix du CDI 3* de Hagen : Charlotte Dujardin & Carl Hester font coup double

Qui de Charlotte Dujardin ou Carl Hester allait s'emparer du Grand Prix du CDI 3* de Hagen ? En substance c'est bien la question qui se posait ce matin au lancement de cette épreuve où ils étaient donc les seuls à avoir, plus ou moins récemment, déjà franchie la barre des 75% ; un Grand Prix qui voyait cependant aussi la présence de quelques couples formés depuis quelques mois seulement ou encore en recherche d'expérience à ce niveau comme Emma Hindle & Zippo l'ex-cheval du danois Daniel Bachmann Andersen, Severo Jurado Lopez & Incrivel et les deux tricolores, Jessica Michel Botton & Djembe de Hus Old et Justine Ludot & San Cloud's Lucky.



Charlotte Dujardin aurait-elle l'ambition de réitérer la razzia qu'elle effectuait en 2021 à Hagen avec deux victoires et deux secondes places, à l'époque avec Gio et MSJ Freestyle ? Possible, d'autant que sa jeune Alive and Kicking, alignée aujourd'hui sur le 3* tandis qu'Imhotep prendra lui part au 4*, fait partie des chevaux les plus remarqués de ce début de saison, surtout après ses 75% enregistrés début mars à Lier (photo). La fille d'All at Once de 10 ans n'a peut être pas la locomotion la plus spectaculaire, il n'empêche qu'elle se distingue grâce à son énergie et sa cadence, particulièrement remarquables aux passage et piaffer. Si la Westphalienne se retenait un peu dans l'appuyer à gauche et qu'elle proposait un travail au pas un peu juste, elle s'impose néanmoins facilement grâce à 74.848%.


Plus discret sur la scène internationale depuis la saison 2021 et ses médailles d'argent et bronze par équipe aux Championnats d'Europe de Hagen et aux JO de Tokyo, En Vogue semble de retour aux affaires. Suffisamment pour reprendre son statut de cheval de tête dans le piquet de Carl Hester ? Pas sûr. Le hongre par Jazz désormais âgé de 15 ans avait ce matin quelques difficultés à stabiliser son arrêt avant un reculer contracté ; des tensions qui s'exprimaient aussi dans le travail au pas. Auteur d'une petite faute à la fin de sa ligne de changements de pied aux deux temps, le KWPN aurait également pu montrer davantage de soutien dans ses piaffers, globalement un peu bas et fermés. Le duo britannique est second à 72.761%.


Le podium du jour est complété par la suédoise Sofie Lexner et sa Inoraline W : la fille de Johnson issue de la même mère que Scandic, l'ex-monture de Patrik Kittel, quittait en effet la piste avec un 72.435%, occasionnant au passage de sérieuses différences de points de vue chez les juges puisqu'elles étaient aussi bien évaluées d'un 69.674% de William Warren que d'un 76.196% d'Eduard de Wolff van Westerrode.



Malgré ses nombreuses connexions avec l'Allemagne et une carrière qui lui permettait de concourir à Aix la Chapelle, Lingen, Wiesbaden, Verden, Stuttgart, Jessica Michel Botton participe pour la première fois à l'évènement organisé par la famille Kasselmann, toujours dans la perspective de donner davantage d'expérience en piste au jeune Djembe de Hus Old. Sous le regard attentif de Hans Heinrich Meyer zu Strohen, le fils de Damon Hill montrait de jolis progrès, conservant avec plus d'aisance son activité dans les piaffers et présentant même d'actifs départs et transitions depuis et vers le passage. Fautifs à la sortie de leur première pirouette au galop, ils sont 11 èmes à 67.739% et sont donc qualifiés pour le Grand Prix Spécial de demain matin réservé aux 15 premiers.


Justine Ludot n'a pas fait les choses à moitié puisqu'elle se lance cette semaine sur son premier Grand Prix en CDI 3*, ni plus ni moins sur un des concours les plus courus de l'année. Après une participation au CDI 2* d'Ornago, l'ex-élève de Bertrand Lebarbier désormais suivie par Cédric Morandin et l'hanovrien propriété des écuries Contern Dressage du luxembourgeois Claude Niedner n'ont pas bénéficié de conditions favorables, le ciel ayant décidé de copieusement les arroser ! Outre un premier piaffer un peu timide, ils montraient un pas allongé qui aurait mérité davantage de fonctionnement général, un zig zag perfectible et une seconde pirouette désunie ; une prestation cependant assez homogène évaluée d'un 65.326%, soit la 21 ème place, facilement et rapidement améliorable au regard du contexte du jour.


Résultats complets ICI


crédit photo : Digishots (Lier 2024)

Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page