Jessica Michel Botton : je sais depuis longtemps que tout est à vendre

Si la nouvelle de la mise en vente du Haras de Hus faisait grand bruit, pour Jessica Michel Botton ce n'était plus un secret depuis longtemps. Alors que de nombreux passionnés exprimaient leurs inquiétudes quant à l'avenir de la cavalière, Jessica Michel Botton éclaircit pour Dressprod la situation. Son regard sur l'annonce de cette mise en vente, l'avenir de Dorian Grey de Hus et Riwera de Hus, ses projets et ambitions en cas de vente de la structure, c'est par ici :


Depuis quelques jours, l'officialisation de la mise en vente du Haras de Hus a suscité une certaine émotion, notamment sur les réseaux sociaux. L'ampleur des réactions vous étonne-t-elle ?

Je ne suis pas étonnée par la réaction des gens car le Haras de Hus est connu et suivi. C’est l'unique structure équestre de cette ampleur en France qui regroupe les 3 disciplines olympiques. En dressage, l’évolution de la discipline a été fortement marquée par l’arrivée du Haras de Hus, de Monsieur Marie et ses investissements dans les chevaux que nous n'apercevions pas en France à l’époque.Personnellement, je sais depuis longtemps que tout est potentiellement à vendre au Haras de Hus, dont la propriété, mais pas à n’importe quel prix bien sûr. Il était déjà connu que le Haras pouvait être à vendre, ce n’était pas vraiment un secret. En tant que plus ancienne salariée du Haras, j’ai moi même fait visiter le Haras à des clients ces dernières années. Je remercie d'ailleurs sincèrement les nombreuses personnes qui ont pris le temps de m'appeler, de me faire des mails, des sms et qui ont manifesté leurs inquiétudes quant à mon avenir. J'ai été très touchée de ces attentions.

La suite de votre carrière sportive et professionnelle vous inquiète-t-elle ? Les modalités d'une éventuelle fin de collaboration avec Xavier Marie et le Haras de Hus ont-elles déjà  été évoquées ?

Je ne suis pas inquiète pour plusieurs raisons. A ce jour le Haras de Hus n’est pas vendu et n’est pas à vendre à tout prix. De plus, tout en étant au sein du Haras de Hus, je suis à mon compte depuis déjà 3 ans. Je travaille déjà avec différents propriétaires qui me font confiance comme le Haras de Malleret, CC Dressage Stable, le Haras de Winckel, le Haras de Grez Neuville, Global Dressage Sporthorses, BDHorse, pour les plus connus et d’autres propriétaires sans entité professionnelle.Je ne suis salariée du Haras de Hus uniquement pour 4 chevaux, ce qui représente une petite partie de mon activité. Enfin, avec Monsieur Marie, nous travaillons ensemble depuis 2005 et avons une histoire commune unique et extraordinaire. Si le Haras de Hus venait à être un jour vendu, Monsieur Marie n’a pas l’intention d’en rester là avec notre collaboration. Nous continuerons donc, mais différemment. Je n’ai pas encore imaginé où mon aventure professionnelle se poursuivrait si je devais partir un jour. J’adore Nantes et le Haras de Hus, je profite donc de cette situation que j’ai à disposition. L’effet boule de neige de cette publication de Grand Prix nous a par contre amené plusieurs propositions professionnelles.

A 4 ans des Jeux Olympiques de Paris, quel est l'avenir envisagé pour Dorian Grey de Hus ? Le sport ou la commercialisation ?

Dans le cas d’une éventuelle vente du Haras de Hus, Monsieur Marie m’a déjà dit qu’il gardera Dorian et me le laissera au travail en vue des JO de Paris 2024. Les plus grands noms ont demandé à acheter Dorian ce qui a toujours été refusé jusque là. Je crois que les acheteurs sont aussi, peut-être plus même, demandeurs de Dorian que de Don Juan au même âge.

Après sa carrière sportive et plusieurs poulains par transferts d'embryon, Riwera coule sa retraite au Haras de Hus. Une possible vente vous inquiète-t-elle quant son devenir ?

Monsieur Marie sait que Riwera est très importante pour moi. Elle m’a tout donné. Il sait que j’en prends toujours autant soin qu’auparavant car j’estime qu’on lui doit tout. Elle fait partie de ma vie et je ne l’abandonnerais pas. Si,un jour, une vente du Haras de Hus venait à se concrétiser, Riwera n'en fera pas partie et elle me sera donnée. J’ai d’ailleurs été très touchée par ce geste. Monsieur Marie a toujours été très humain et encore une fois ici. Avec Riwera, il ne s’agit pas de valeur financière mais uniquement de valeur sentimentale. 

La confirmation de la mise en vente marque-t-elle la fin progressive des ambitions sportives du Haras ?

Non pas à ce jour : le Haras de Hus est en vente depuis plusieurs années et les ambitions n’ont pas changé depuis. Monsieur Marie a toujours été un homme d’ambition. La nouvelle sur le net ici est un peu tout feu tout flamme car une personne est tombée sur l’annonce et un journaliste est venu demander confirmation à Monsieur Marie, ce qui officialise publiquement la mise sur le marché du Haras de Hus. J’ai envie de dire que c’est plutôt le décès de Don Juan de Hus qui,depuis 2017, a diminué l’ampleur du pôle dressage.


crédit photo : DR

b.gif
GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg

CHEVAUX DE DRESSAGE A VENDRE

Tarif annonce : 15€ / le trimestre

également dans l'actu

# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2020