top of page

Le Grand Prix de l'étape Coupe du Monde de Londres pour Charlotte Dujardin - Les français 5e et 7e

Atypique par tradition, tant dans sa programmation un mercredi que par son usage du Grand Prix court finalement abandonné par une mise à jour de son avant-programme, le Grand Prix de l'étape Coupe du Monde de Londres semblait promis à une Charlotte ... Qui de Charlotte Dujardin,déjà vainqueur de l'étape britannique du circuit Indoor de la FEI avec Gio en 2021, MSJ Freestyle en 2019, avec Valegro en 2012, 2013 et 2014 et seconde du Grand Prix des Championnats d'Europe de Riesenbeck avec son Imhotep, ou Charlotte Fry, vainqueur l'année dernière avec Glamourdale l'emporterait ... sur le papier au moins, tout semblait intégrer qu'il fallait bien surveiller l'élève de Carl Hester et son hongre par Everdale. Côté français, Morgan Barbançon & Sir Donnerhall II & Alexandre Ayache & Jolene traversaient eux aussi la Manche.



Dernière à s'élancer et bien connue pour ses qualités de compétitrice hors pair, Charlotte Dujardin savait parfaitement quel Grand Prix présenter pour espérer s'imposer devant un public, lui aussi tiraillé entre deux "Charlotte". Pour son premier concours en intérieur dans une telle atmosphère, l'alezan exprimait quelques signes de distractions : auteur d'un désordre dans le passage après le premier piaffer et d'un départ au galop manifestement pas tout à fait au contrôle, Imhotep n'en restait pas moins bon élève, suffisamment pour être gratifié d'un 81.761%.


Bien plus expérimenté que son fils, Everdale glanait déjà à Londres deux 3 èmes, en 2019 ; une édition encore organisée sur le site historique de l'Olympia. Le KWPN piloté par Charlotte Fry manifestait quelques tensions avant même d'entrer en piste qui se confirmaient dans son premier arrêt et son trot allongé à l'attitude trop haute et fermée. Outre quelques instabilités observées dans le contact du premier piaffer, Everdale perdait aussi sensiblement le rythme du galop à l'abord de sa seconde pirouette ; une prestation néanmoins sans faute majeure évaluée d'un 77.435 %. Le podium, 100% britannique est completé par Becky Moody & Jagerbomb à 75.087%.



Seconds du Grand Prix à Madrid avec un 73% tout rond, Morgan Barbançon montrait que son Sir Donnerhall II n'est pas affectué par le temps qui passe et encore en capacité de dominer son sujet. Malgré un palmarès bien fourni, ils ne particpaient d'ailleurs au concours britannique qu'à une seule reprise, en 2017. Pour leur retour au pays de l'Union Jack, la française désormais basée en Belgique et le Oldenbourg commetattaient quelques petites fautes : ils tombaient dans le galop avant le second trot allongé, proposaient un arrêt avec le reculer pas tout à fait d'aplomb suivi d'un reculer perfectible ; des imperfections qui ne les empêchaient pas d'être notés à 71.674%, soit la 5 ème place.


Lui aussi assidu cette saison sur la Coupe du Monde, Alexandre Ayache retrouve l'Angleterre pour la première fois depuis la Coupe des Nations de Hickstead qu'il remportait en 2018 avec l'équipe de France en selle sur son Zo What. Le cavalier de 41 ans et la DWB montraient quelques instabilités dans le contact et perdaient des points dans les lignes de changements où certains s'avéraient courts ou joints et à la sortie de la seconde pirouette. Les sudistes quittaient eux la piste avec un 70.717%, soit la 7 ème place.


Résultats complets ICI


crédit photo : FEI/stefan Lafrentz

Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page