Nicole Favereau : la compétition est l'expression naturelle du désir d'excellence

Pour bien des gens, le fait de se mesurer aux autres, de tenter de les surpasser, le fait même de chercher à exceller ou se dépasser, est inconcevable, voir néfaste. Pourtant, la vie quotidienne nous confronte chaque jour à des situations où la rivalité, l'émulation ou la concurrence sont monnaie courante.



Fondamentalement, la compétition est l'expression naturelle du désir d'excellence. Elle aide l'enfant à grandir, elle contribue chez l'adulte à la création de nouvelles ressources, elle permet à l'espèce de s'adapter et de survivre lorsque les conditions deviennent difficiles. Spontanément, les enfants se comparent à leurs aînés, cherchant à les imiter dans l'espoir d'acquérir les mêmes habiletés. En effet, l'identification est un outil essentiel du développement de l’identité. C’est une forme de compétition par imitation : on s'efforce d'agir celui qu'on admire dans l'espoir de parvenir à lui ressembler. La compétition est à la fois avec l'autre (on cherche à l'égaler) et avec soi-même (on cherche à se dépasser) Elle est donc, au fond, toujours établie d'abord avec soi-même : ce sont nos limites que nous tentons de dépasser. Les obstacles que nous rencontrons peuvent être traités comme des défis, des opportunités de s'imposer la recherche de moyens adaptés, et poser les actes permettant de les concrétiser. Ce sont les actions que chaque individu choisira de poser qui détermineront le résultat final. Le compétiteur n'est ainsi pas limité aux outils qu’il possède ou aux instruments qu'il ajoute en imitant les autres. Il peut créer de nouveaux moyens, les combiner en stratégies pour atteindre des objectifs qui seraient autrement inaccessibles.


La compétition peut aussi se transformer en inspiration, en stimulation. L'interaction intense entre partenaires égaux provoque une émulation qui permet à chacun de dépasser ses limites habituelles. Chacun apporte à l'autre, grâce à ses efforts pour le dépasser, une inspiration nouvelle. Chacun en sort grandi.


Le plaisir obtenu par la compétition (et du contact avec l'adversaire) est souvent un de ses enjeux majeurs ; la plus grande satisfaction vient d'une lutte serrée où la victoire récompense une performance particulièrement brillante, inspirée par les circonstances et qui ne pourrait être régulièrement reproduite. La stimulation apportée par l'excellence du concurrent, le plaisir d'y répondre par une création identique : tels sont les facteurs essentiels de cette saine compétition où la victoire est souvent moins importante que le plaisir de la lutte.

Cette compétition est à la fois un effort total de dépassement. Elle peut même avoir lieu sans adversaire réel ; il suffit d'adopter une difficulté particulière comme instrument pour mesurer sa performance. C’est la recherche d'excellence qui est le moteur essentiel et la fierté de dépasser ses limites antérieures est le seul prix à gagner.


On peut conclure que la compétition est une réalité saine, inhérente à la vie : une force innée que chaque être vivant connait et qui le pousse à toujours chercher à améliorer sa vie ; ses objectifs sont ainsi l'épanouissement et, surtout, le plaisir qui accompagne l'investissement complet dans l'atteinte de la performance et de l’excellence.


Le cavalier peut-il chercher l'excellence pour performer au meilleur niveau tout en respectant le bien-être physique et psychique de son cheval ? La compétition peut-elle être néfaste ou malsaine si certaines règles ne sont respectées ? Autant de questions auxquelles nous répondrons prochainement.


Nicole Favereau


Cavalière de haut niveau, enseignante, membre de l'équipe de France de dressage, 3 fois vainqueur du Grand National de la FFE, présélectionnée pour les JO de Rio et réserviste des Championnats d'Europe de Göteborg, Nicole Favereau propose depuis quelques mois une nouvelle solution de coaching à distance : E-Riding Solutions, l'entrainement nouvelle génération !


crédit photo : Les Garennes

GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg

CHEVAUX DE DRESSAGE A VENDRE

Tarif annonce : 15€ / le trimestre

également dans l'actu

# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2020