top of page

Le dressage à 100 jours des Jeux de Tokyo ...


J-100 avant le début des Jeux Olympiques de Tokyo : entre Covid 19, variants divers et exotiques, rhinopneumonie, annulations, reports, difficile d'imaginer que dans un peu plus de 3 mois débutera la grande messe du sport international.


Après une année 2020 quasi blanche et un début 2021 tout aussi perturbé, bien malin est celui qui peut aujourd'hui imaginer à quoi pourra(it) bien ressembler la compétition et la liste des partants, notamment du côté de nos amis allemands. Absentes des terrains de compétitions depuis les Championnats d'Europe de Rotterdam (soit 20 mois !) et bien que le couple soit toujours numéro 1 mondial, Isabell Werth et Bella Rose sont à ce jour d'une discrétion absolue, comme Dorothee Schneider et Showtime ou encore Sonke Rothenberger et Cosmo d'ailleurs, qui eux aussi, se présentaient aux juges pour la dernière fois lors de l'échéance européenne d'août 2019. Savant mode de préparation ? Refus de la confrontation avec les autres nations ? Culture du secret ou problème(s) de santé ? Réponse à Balve et Kronberg un peu plus tard dans la saison ...


Si les listes de partants des CDI de Hagen en Allemagne et Opglabbeek en Belgique commencent à montrer quelques frémissements chez nos voisins néerlandais, britanniques ou suédois, côté tricolores, tous les regards sont désormais tournés vers les Internationaux de France de Compiègne, étape incontournable d'un processus de sélection décidément dantesque pour les cavaliers évidemment, mais aussi les équipes fédérales, les propriétaires et partenaires. A quelques semaines des sélections, la France peut tout de même s'appuyer sur plusieurs couples qui ont prouvé leurs capacités à performer ; un niveau de compétitivité qui permet d'ambitionner d'améliorer la moyenne d'équipe de 71.914 % enregistrée à Rio.


Les Jeux Olympiques de Tokyo ne ressembleront probablement à aucun autre, vidés de leurs spectateurs et donc certainement aussi d'une certaine ferveur. Entre espoir(s), travail acharné et disons le, alignement favorable des planètes, les Jeux de Tokyo auront une saveur particulière pour celles et ceux qui auront la chance d'être sélectionnés et d'y participer. Espérons juste qu'il ne leur restera pas un goût amer, par manque de préparation, par manque de compétitions.


crédit photo : DR

Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page