top of page

La bride et les éperons facultatifs sur la table de la FEI mais pas que ...

Après la lettre ouverte cosignée de l'IDRC (ndlr : dont sont notamment membres : Isabell Werth, Kyra Kyrklund, Michael Klimke, Beatriz Ferrer Salat ou encore Carl Hester) et l'IDTR qui faisait grand bruit (voir ICI), la possibilité de rendre les éperons et la bride facultatifs sur le Grand Prix est désormais sur la table de la FEI : le sujet sera abordé et soumis aux votes lors de l'assemblée générale de l'organisation, à Cape Town en Afrique du Sud, du 10 au 13 novembre.

Une série de recommandations de la Commission d'éthique et de bien-être équin, qu'elle voudrait voir appliquées avant la fin de l'année 2022, sera ainsi discutée avec :


-l'ajout dans le règlement général d'une règle applicable à toutes les disciplines qui autoriserait le président de jury, ou son délégué, d'éliminer un couple dont la prestation serait considérée, par le président de jury ou son délégué, comme contraire aux principes de bien-être équin. En dressage, cette mission serait confiée au juge en C.


- la proposition de rendre la bride non obligatoire sur le Grand Prix. Le filet simple est aujourd'hui déjà autorisé jusqu'en CDI 2*.


- la proposition de rendre les éperons facultatifs dans toutes les disciplines.


- la proposition d'harmoniser le degré de fermeture des muserolles pour toutes les disciplines de la FEI, idéalement avec un appareil de mesure approuvé par la FEI.


Évolutions positives ? Sens de l'histoire représentatif des évolutions de la société ? Offrandes au tribunal permanent des réseaux sociaux ? Quoi que chacun en pense, tout indique qu'en 2023 il y aura du changement.


source : FEI


Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page