top of page

Jean Morel : nous avons de plus en plus de couples qui peuvent prétendre à une sélection en équipe

Cet été, cavaliers, chevaux et staffs ont rendez-vous pour les Championnats d’Europe : cet évènement permettra à certains couples de prendre leurs marques et à d'autres de confirmer leur régularité et leur fiabilité sous la pression d’un Championnat ; l'occasion pour le staff fédéral d'afficher ses ambitions pour cette étape majeure de la trajectoire Paris 2024 :

Sophie Dubourg : " On peut considérer que ces championnats démarrent la dernière ligne droite de la préparation olympique et paralympique pour nos athlètes tricolores. Ce sera le dernier championnat majeur et il lancera véritablement le compte à rebours pour Paris. Il y a aura un enjeu supplémentaire pour trois nations qui essaieront de décrocher la qualification olympique pour Paris 2024 et pour une nation pour les jeux paralympiques. Pour notre équipe de France, la qualification est assurée en tant que pays hôte. Nous n’aurons pas cette pression supplémentaire cette année. Pour nos athlètes et pour le staff, l’objectif est clair en dressage comme en para-dressage, nous devons marquer les esprits et confirmer la progression de nos couples sur la scène internationale. Le travail mis en place porte ses fruits et celà se ressent sur les notes de nos couples qui progressent régulièrement. Il est maintenant nécessaire de confirmer cette progression aux championnats d’Europe pour se lancer dans cette dernière ligne droite avant les Jeux de la meilleure manière".


Laurent Gallice : "Ce fut un début d’année très différent pour nos athlètes de dressage et nous avons travaillé en étroite collaboration avec eux dans tous les domaines de la performance et de la technique équestre. Les différents stages et regroupements sur les compétitions cette an- née ont permis de commencer à créer un véritable groupe. La cohésion est indispensable pour réussir lors des championnats. L’entraide, la motivation du groupe, la qualité des échanges, sont autant de points sur lesquels nous travaillons pour faire progresser encore nos couples. Ces championnats doivent nous permettre d’engranger un capital confiance nécessaire pour pré- parer au mieux les Jeux de Paris 2024."



Jean Morel : " Nos couples ont vraiment bien évolués depuis plusieurs mois. Ils participent aux plus grandes compétitions inter- nationales et se confrontent régulièrement aux meilleurs. Ils commencent à acquérir des réflexes de compétiteurs, et on voit déjà le résultat sur leurs notes qui augmentent. Les moyens déployés par la Fédération Française d’Equitation pour la discipline n’ont jamais été aussi importants. A nous maintenant de démontrer que la nouvelle organisation et que le travail effectué porte ses fruits. Nous avons de plus en plus de couples qui peuvent prétendre à une sélection en équipe de France, cette année, et bien sûr à Paris l’année prochaine. Les championnats d’Europe vont être une mise en situation grandeur nature pour les cavaliers et leurs chevaux. Notre objectif est de qualifier le plus de couples possible pour le Grand Prix Spécial, puis espérons pour le Freestyle. Le combat sera rude, mais il faut y croire. Nos cavaliers ont montré qu’ils étaient capables de décrocher des notes au-delà de 71% et de répéter ces performances. C’est ce que l’on attend d’eux en septembre à Riesenbeck".


crédit photo : FFE/PSV

コメント


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page