Isabell Werth : je garde mon rêve d'aller avec Bella Rose aux Jeux olympiques

Athlète la plus médaillée de l'histoire des sports équestres, l'allemande Isabell Werth semblait prête à ajouter un nouveau titre à son palmarès lors de la finale de la Finale Coupe du Monde de Las Vegas. Le Covid 19 en a pourtant décidé autrement : « j'essaie de retirer le meilleur de tout cela», «j'ai plus de temps pour me concentrer sur mes jeunes chevaux, plus de temps pour la famille, pour tous les chevaux, pour toutes les écuries, surtout maintenant que le printemps est là et qu'il y a tant à faire ».


Comme tout le monde, Isabell Werth a dû s'adapter pour assurer la sécurité de tous « nous avons trois générations qui vivent ici dans notre ferme (près de Düsseldorf), et mes parents vont toujours très bien et j'espère que nous pourrons éloigner le virus. Nous essayons de continuer comme d'habitude mais gardons une distance. Au début, il était assez difficile pour mon fils (Frederik, 10 ans) de ne pas rendre visite à mes parents, mais maintenant il y est un peu plus habitué et donc ça va ».


Interrogée par Louise Pakes sur les autres chevaux de dressage qu'elle aura bien voulu monter, Isabell Werth déclare: « Corlandus, le cheval de Margit Otto-Crépin. C'était un tel cheval, et Totilas - ça aurait été génial de ressentir comment il était monté - et bien sûr Valegro et Mistral Hojris. Ils étaient tous fantastiques! »


L'allemande se confiait aussi sur ses relations avec les médias : « on apprend à avoir confiance en répondant aux questions, parfois avec plus d'humour, cela dépend un peu de l'émotion du moment. Mais [...] quand on vous demande pour la 120 000e fois quand allez-vous arrêter de monter parce que maintenant vous avez 50 ans ... et vous savez qu'ils écrivent encore sur 10 autres cavaliers qui ont plus 60 ans mais à qui ils ne demandent jamais quand ils vont s'arrêter ... ».


Isabell Werth observe également avec recul le report des JO de Tokyo : « pour beaucoup d'athlètes qui voulaient mettre fin à leur carrière en 2020, c'est énorme. Dans mon cas personnel, je me dis que ce n'est pas de chance, peut-être que les chevaux étaient en pleine forme cette année mais maintenant nous devons nous adapter et nous préparer pour 2021. Mes 3 chevaux sont jeunes et suffisamment en forme pour participer l'année prochaine, mais je suis depuis assez longtemps dans le sport pour savoir que tout peut arriver d'ici là. En fin de compte, je garde mon rêve d'aller avec Bella aux Jeux olympiques, mais nous avons tous appris quelque chose de très important au cours des derniers mois. Nous pouvons avoir nos espoirs et nos rêves… ...mais rien ne vaut plus que notre santé ».


propos recueillis par Louise Parkes

source : FEI:

crédit photo : FEI Kit Kit Houghton


GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg

CHEVAUX DE DRESSAGE A VENDRE

Tarif annonce : 15€ / le trimestre

également dans l'actu

# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2020