top of page

Grand Prix du CDI 5* de Doha : Patrik Kittel l'emporte - Morgan Barbançon 7 ème

Bien installé dans le calendrier international depuis 2013, le CDI de Doha est souvent plébiscité par les cavaliers qui ont déjà pu y participer : entre une dotation généreuse de 30 000€ sur le Grand Prix, 20 000€ pour le Grand Prix Spécial,100 000€ pour la libre, la prise en charge de tous les coûts de transport pour les chevaux comme les cavaliers et un hébergement en hôtel 5*, l'organisation ne fait pas les choses à moitié ...Seul manque : davantage de spectateurs dans des gradins un peu clairsemés ...

Ils étaient donc 20, dont un seul couple issu du Top 10 mondial et 3 du Top 20, à prendre cet après-midi le départ du Grand Prix présidé par le britannique Andrew Gardner, prêts à tenter de s'adjuger un des concours les mieux dotés de la planète.


Débuté en septembre dernier, d'emblée sur le CDI 4* de Ludwigsburg et déjà régulier autour des 76-77 %, Patrik Kittel a assurément avec Touchdown une relève de grande qualité qui n'a pas encore dévoilé tout son potentiel. Premiers des favoris à s'avancer, le hongre de 10 ans par Quaterback et le suédois installé en Allemagne prenaient la tête pour ne plus la quitter puisque leur score de 77.652 % leur permettait de ne pas être rattrapés. Actuels 70 èmes mondiaux, nul doute qu'ils graviront rapidement cette année le classement permanent de la FEI.


Dinja van Liere et Hermes semblent bien partie pour poursuivre cette saison leur route dans l'équipe première néerlandaise. Après avoir marqué l'Histoire en remportant le Grand Prix du CHIO d'Aix la Chapelle, le plus jeune couple hollandais est désormais formé au moins jusqu'aux JO de Paris (voir ICI). Dinja van Liere et Hermes avaient tout pour s'imposer aujourd'hui puisqu'ils devançaient longtemps Patrik Kittel et son bai : une ligne de changements de pied aux deux temps et une ligne finale fautives les relèguent finalement à la seconde place à 77.522% ; à un rien donc des suédois.


Déjà présent à Doha en 2020 avec Glock's Zanardi (ndlr : date d'ailleurs de la dernière sortie du gris par Rubels), Hans Peter Minderhoud a cette fois choisi d'y débuter sa saison 2022 avec son cheval de tête, Glock's Dreamboy. Le noir par Vivaldi et Ferro qui semble avoir encore gagné en expression et le cavalier d'Oosterbeek sont évalués à 77.152 % ; une reprise très énergique entachée d'une entrée un peu difficile dans leur première pirouette au galop.


Henri Ruoste est également de retour à Doha avec son aussi talentueux que parfois tempétueux Kontestro DB. Le puissant hongre belge, malheureux à Tokyo où il était manifestement ému par la piste, est pourtant capable du meilleur puisqu'il terminait 6 ème des derniers Championnats d'Europe. Ils sont cette fois 4 èmes à 77.087 %


Habituée du concours qatari puisqu'elle y participait déjà l'année dernière en prenant la 4 ème du Grand Prix et 5 ème de la reprise libre, mais également en 2013, 2014, 2015, 2017, 2019 et 2020, Morgan Barbançon connait parfaitement Al Shaqab. Les locomotives du dressage français sont 7 èmes à 72.478%.


Après la Coupe des Nations de Geesteren en 2019, puis les CDI 4* de Dortmund, Ornago, le Mans, Crozet, Madrid, Jean-Philippe Siat et Lovesong participent à leur premier CDI 5*. Pour ses débuts à ce niveau, le couple essonnien présentait une reprise sans faute majeure, bien qu'un changement de pied légèrement accroché ait été sanctionné dans les deux temps. Si quelques contractions venaient aussi émailler leur Grand Prix, ils proposaient cependant 3 piaffers parfaitement sur place. Ils sont 17 èmes à 67.565%.


Résultats complets du Grand Prix ICI


crédit photo : alshaqab.com

Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page