top of page

GPS du CDI 3* de Jerez de la Frontera : Corentin Pottier & Gotilas du Feuillard 3 èmes

Respectivement 6 èmes, 15 èmes et 20 èmes du Grand Prix de vendredi, Corentin Pottier & Gotilas du Feuillard, Morgan Barbançon & Habana Libre A et Guillaume Lundy & Tempo choisissaient de repartir cet après-midi dans le Grand Prix Spécial du CDI3* de Jerez de la Frontera plutôt dans que la libre que la locomotive du dressage français dominait d'ailleurs dimanche (voir ICI).

C'est finalement l'hymne portugais qui retentissait avec la victoire de Vasco Mira Godinho & Garrett, malgré quelques foulées de galop avant l'appuyer au trot à droite ; avec une note de 71.830%, ils prenaient l'avantage sur Alejandro Sánchez del Barco & Quincallo de Indalo seconds à 69.723%.


Meilleurs français du Grand Prix, Corentin Pottier et Gotilas du Feuillard avaient cet après-midi le talent pour espérer réitérer, surtout avec leur score de référence de 70.809 % acquis sur le Grand Prix Spécial du CDI de Crozet. Le couple de Pamfou Dressage était malheureusement fautif dans ses deux lignes de changements de pied au temps, ce qui ne les empêchait pourtant pas d'obtenir une moyenne de 68.979% et d'être ainsi 3 èmes.


Premiers français à retrouver la piste de l'École royale andalouse d'art équestre, Guillaume Lundy et Tempo présentaient une reprise sans faute même si des postérieurs globalement plus actifs permettraient probablement au hongre par Brentano II de 15 ans de gagner de précieux points ; une reprise d'ailleurs diversement appréciée par le jury puisqu'ils obtenaient aussi bien une note de 64.362% par le juge néerlandaise Eduard De Wolff Van Westerrode que 71.277% par l'allemande Evi Eisenhardt ! Ils sont finalement 6 èmes à 68.064%.


Pour leur premier Grand Prix Spécial, Morgan Barbançon et Habana Libre A sont crédités d'un 67.872%. Si le texte de cette reprise semble pouvoir seoir au hongre de 10 ans en raison de la qualité de sa locomotion et des nombreuses transitions qu'elle demande, le fils de Zizi Top rencontrait quelques difficultés à la sortie de son premier piaffer ; une faute de jeunesse qui lui coûte cher mais qui n'enlève rien au potentiel intéressant qu'il manifeste. Ils sont 7 èmes.


Résultats complets du Grand Prix Spécial ICI


crédit photo : Rose Harang




Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page