top of page

GP du Grand National de Mâcon: victoire de Morgan Barbançon, Charlotte Chalvignac Vesin en embuscade

Covid oblige, c'est finalement plus tard que prévu, à Mâcon, et après l'annulation des étapes du Mans et de Jardy que le Grand National FFE débute cette année ; une reprise du circuit fédéral attendue puisque 25 couples avaient choisi de se présenter au départ du Grand Prix. Si quelques binômes bien connus manquaient à l'appel, la liste de départ gardait cependant un intérêt tout à fait certain.

Parmi les cavaliers présents, Morgan Barbançon avait elle aussi fait le choix du sympathique - quoi qu'un peu humide et venteux aujourd'hui - cadre du château de Chaintré (NDLR : qui, pour l'anecdote, devenait la propriété en 1906 de Louis Sonnery-Martin ... l'arrière grand-père paternel d'Arielle Dombasle), pour retrouver la compétition avec Sir Donnerhall II avant une probable sélection olympique. Il semble que les chefs de file du dressage français aient mis les 3 derniers mois à profit pour travailler et continuer à progresser puisqu’ils s'imposent sans discussion avec une moyenne de 74.848 %, soit leur nouveau record personnel. Morgan Barbançon remportait hier l'Inter II avec Deordoro à 72.559 %.

Déjà remarqués au Lion d'Angers et au Mans, Charlotte Chalvignac Vesin et Icaro das Figueiras faisaient leur entrée dans la cour des grands face une concurrence cela dit pas moins relevée qu'en avril au Boulerie Jump. Le couple mayennais améliore à nouveau son score de référence et quittait la piste, malgré un départ au galop fautif, avec une moyenne de 73.348 % ; une faute sans laquelle ils se seraient incontestablement rapprochés de Morgan Barbancon et son Gus. Charlotte Chalvignac Vesin devrait désormais participer au prochain CDI du Mans : la suite d'un cheminement qui pourrait bien les emmener jusqu'à Hagen au mois de septembre. Elle confiait tout à l'heure à Dressprod : " Étonnamment, par rapport à d’habitude, j’avais un peu de pression. Le cheval était très chaud hier sur la piste, il prend de plus en plus d’énergie, c’est dingue ! C’est comme s’il savait déjà ce qu’il avait à faire ! Je me suis mise à cheval, et toute suite il était avec moi, toute suite je me suis posée et je lui ai fait confiance. C’est un cheval qui donne un sentiment incroyable sous la selle, il a toujours envie de me faire plaisir. Sur la reprise, j’ai deux grosses fautes, je pars au galop à faux et ma transition au trot ne passe pas, des « détails ». Mon appuyer au trot à droite n'est pas parfait, et surtout je ne monte pas mes piaffers à la lettre, j’ai eu un bon sentiment, j’ai demandé et j’avoue ne pas avoir regardé où j’étais, je me voyais plus ou moins au milieu : c’est un peu comme en CSO, comme si j’avais vu l’appel à cette endroit là, c’est étrange comme sentiment. C’est assez dingue de se dire qu’il y a encore plein de détails à régler, ce qui est normal pour un début, et que nous avons déjà de telles notes. Je crois que c’est mon record personnel ?! Je suis tellement fan de lui ! ". A noter : Charlotte Chalvignac Vesin s'imposaient jeudi dans la Pro 1 préliminaire avec Hermes à 70.946 %.


La 3 ème place revient à Corentin Pottier et Gotilas du Feuillard. Le couple de Pamfou dressage, très appliqué en piste, présentait un travail particulièrement homogène évalué à 72,283 %. Ils étaient hier seconds de l'Inter II à 71,853 %.


Résultats complets du Grand Prix ICI

Bình luận


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page