top of page

Charlotte Fry enfonce le clou dans la libre de Fontainebleau - Les français 5/7/9 et 11 èmes

Charlotte Fry & Glamourdale poursuivaient aujourd’hui leur survol de la première édition du CDI 5* de Fontainebleau : après avoir facilement dominé le Grand Prix (voir ICI), les britanniques remportaient aussi il y a quelques minutes la reprise du concours bellifontain. Récompensés d'un 89.360%, le duo des écuries van Olst sortait clairement du lot même si certaines de leurs pirouettes étaient parfois un peu vite tournées et que la bouche aurait pu refléter davantage de sérénité.

Une des autres performances du week-end est à mettre au crédit d'Isabell Werth, pas vraiment pour sa 4 ème dans le Grand Prix, mais bien pour sa capacité à jongler entre sa présence à Fontainebleau et sa victoire hier soir sur une Inter II à Hagen avec Gut Wettlkam Chuck Bass ; une possibilité offerte on s'en doute, par quelques moyens ... aériens. L'allemande de 53 ans était néanmoins forfait aujourd'hui avec son Emilio 107 ; une absence qui ne l'empêchait pas de remporter facilement ce matin en Allemagne le Saint Georges Spécial du Nurnberger Pokal avec Skovens Tzarina à 75.366%.

Seconde dans le Grand Prix, Dorothee Schneider est à nouveau deuxième. Moins expérimenté sur cet exercice que Glamourdale puisqu'il ne participait qu' à une reprise libre en septembre dernier sur le CDI 4* de Ludwigsburg (ndlr : où il prenait alors une 3 ème place avec tout de même un 80.435%), First Romance montrait un travail homogène malgré des changements de pied au temps parfois un peu justes ; une travail évalué d'un 82.250%. La 3 ème place revenait encore à Juan Antonio Jimenez Cobo & Euclides Mor, à 78.970%.


Manifestement plus chaud que dans le Grand Prix, Gotilas du Feuillard demandait toute l'expérience de Corentin Pottier : le fils de Totilas, un peu joueur aujourd'hui pêchait par une petite foulée fautive sur le petit côté au galop, une fin de ligne de changements de pied aux deux temps pas tout à fait au contrôle, une dernière transition galop/trot qui aurait pu être plus facile et franche, et un léger mouvement d'humeur dans l'ultime piaffer. Ils sont 5 èmes à 77.530% et décrochent donc un nouveau record personnel.


La libre, Morgan Barbançon ... connait la chanson ! S'ils présentaient un premier arrêt un peu impatient, une première pirouette manquant de contrôle, des changements de pied au temps qui doivent gagner en rectitude et des piaffers encore un peu timides et perfectibles, la française et son alezan marquaient aussi les esprits avec une belle qualité de contact, une attitude stable et globalement soutenue ; une reprise qui leur permettait d'être évalués d'un 76.660 %, soit leur nouveau record personnel, et d'être 7 èmes.


Bien des qualificatifs pourraient être utilisés pour décrire Pauline Basquin & Sertorius de Rima : auteurs d'un travail au trot et au passage toujours très stables et harmonieux, le couple de l'IFCE ne réussissait malheureusement pas à vaincre ses démons avec, à nouveau, une de leurs deux lignes de changements de pied au temps fautive ; une erreur qui ne les empêche cependant pas d'atteindre les 75.235%, soit la 9 ème place.


Jamais avare de difficultés, Alexandre Ayache & Jolene présentaient aujourd'hui encore un programme libre riche d'enchainements techniques particulièrement ardus : pirouettes ... piaffer ... pirouette au piaffer ... appuyers au galop ... pirouettes, tout y passait ! Si aucune grosse faute n'était observée, quelques discussions du contact et davantage de stabilité de l'attitude auraient aujourd'hui encore pu être souhaités ; une prestation qui leur valait donc un 70,725%, soit la 11 ème place.



crédit photo : PSV Morel

Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page