top of page

Charlotte Dujardin remet sur le devant de la scène une de ses juments

Si son (ex ?) jument de tête MSJ Freestyle n'est plus apparue en concours depuis mai 2021 sans qu'aucun détail sur les raisons de son absence n'ait filtré depuis, c'est une autre jument que Charlotte Dujardin remettait sur le devant de la scène aujourd'hui : Alive and Kicking.


Découverte par l'anglaise sur le Championnat de Suède des 4 ans en 2018 après avoir été vendue par Lauren Asher aux écuries Gunnarlunda Dressage, la fille de All at Once et Furst Piccolo née chez Michael Schult évoluait depuis en compétitions principalement avec Charlotte Mc Dowall (seconde vidéo ci dessous), mais aussi avec Sadie Smith (ex-cavalière de Carl Hester - voir ICI). Charlotte Dujardin la présentait cependant cinq fois en 2019 et 2020.


Charlotte Dujardin reprenait finalement les rênes de la Westphalienne, déjà expérimentée sur le Petit Tour, sur un Saint Georges national organisé à Hickstead ; un retour à la compétition pour le couple à 76.029 % qui leur permet de dominer pour le moment cette épreuve avec 43 concurrents au départ, parmi lesquels la française Manon Rigal (voir ICI) et Donafoni FD, évalués quant à eux 64.216%. La propre sœur d'Alive and Kicking était vendue l'année dernière aux enchères du studbook Westphalien : elle prenait alors la direction du Danemark pour 6250€.


Du côté des autres épreuves, Annabella Pidgley et Gio remportaient une Inter II à 77.304%, tandis que Charlotte Dujardin prenait la seconde place d'un autre Saint Georges avec Hilius à 73.432%, une autre monture de sa jeune élève ; une épreuve qui voyait la participation d'une autre cavalière française, Chloé Jacques, en selle sur Hurricane (22 èmes à 65.049%) et sur Denver IX (27 èmes à 64.118%).



Comments


childéric janvier 2024.jpeg
la collection 2024.jpeg
encart haras de la gesse janvier 2022.gif
ENCART FAVEREAU NOV 2022.jpg
HARAS DU COUSSOUL 2024 DEF.gif
pixio octobre 2023.jpg
EquitStore DressProd.gif
encart haras du feuillard dec 2022.gif

ÉGALEMENT DANS L'ACTU

bottom of page