Rechercher

Qualification en individuel pour les JO de Tokyo: comment ça marche ?


Si la France voyait s'envoler à Rotterdam ses espoirs d'être représentée par équipe aux Jeux Olympiques de Tokyo ; l'Hexagone pourrait tout de même fouler la piste tokyoïte et décrocher une qualification en individuel :

  • avec un binôme français parmi les deux meilleurs couples du Groupe B de la FEI au 31 décembre 2019 ; un classement permanent qui prend en compte les 4 meilleurs résultats du 01/01/2019 au 31/12/2019. (voir ICI)

  • en prenant la tête du classement olympique permanent (hors cavaliers issus des pays déjà qualifiés voir ICI)

A noter : toute place individuelle est attribuée à la nation et non au couple qui permet son acquisition.

Dans le Groupe B, dont fait partie la France, le Portugal ayant déjà obtenu à Rotterdam sa qualification par équipe, ce sont, entre autres, les résultats de couples luxembourgeois et autrichiens qu'il faudra surveiller, et notamment :

  • Ulrike Prunthaller et Bartlgut's Quebec, actuellement 62 èmes du classement mondial et en tête du Groupe B ; un couple qui prenait la 4 ème place du Grand Prix du CDI 4* de Donaueschingen à 72,478 %

  • Nicolas Wagner et Quater Back Junior, 54 èmes de la ranking FEI et habitués aux 72/73 % sur le Grand Prix

  • Victoria Max Theurer et Benaglio, encore peu expérimentés à ce niveau de compétition mais avec déjà 2 fois 72 % au compteur

Du côté du classement olympique permanent, il faudrait aussi garder à l’œil Inna Logutenkova et Fleraro pour l'Ukraine et Henri Ruoste et Rosetti pour la Finlande.

La bataille semblera donc se jouer à plus de 72 %.

Actuellement 5 èmes du Groupe B, Morgan Barbançon et Sir Donnerhall II sont aujourd'hui le couple français dans la position la plus favorable.

Procédure complète de qualification ICI


GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg
29.jpg

ANNONCES

# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2018  Mentions légales