Emmanuelle Schramm : la volonté de la Fédération n'a pas changé, qualifier une équipe pour les J


Alors que le Centre Équestre de la Picardière voyait le week-end dernier le couronnement de Charlotte Chalvignac Vesin et Lights of Londonderry, à quelques semaines des Championnats d'Europe de Rotterdam, Dressprod fait le point avec Emmanuelle Schramm, la directrice technique nationale en charge du dressage.

Les Masters Pro, la participation française au CHIO d'Aix La Chapelle ou encore les Championnats d'Europe, c'est par ici :

-Quel bilan tirez-vous des Championnats de France 2019 ?

Nous avons cette année encore assisté à un Championnat très bien organisé et qui s'est parfaitement déroulé. Entre le Grand National et le Master Pro, le programme était vraiment riche. C'était un événement qui réunissait un plateau important de cavaliers, des Children, Juniors, Jeunes Cavaliers, U25, Petit Tour, Grand Tour, en passant par les 7ans.

D'un point de vue sportif, le concours de Vierzon permettait d'affiner la sélection des jeunes : un rendez-vous important d'où aussi la présence de 2 juges internationaux étrangers. Les jeunes ont donc profité de cette dynamique.

Concernant le Championnat Pro Élite, du fait du double rendez-vous Grand National et Championnat de France, voire même triple rendez-vous car cette étape était inscrite dans notre programme de sélection pour Rotterdam au même titre qu'un CDI 4 ou 5*, nous avons enregistré une belle participation, notamment parmi les cavaliers membres des Groupes 1 et 2. Seuls Jean Philippe Siat et Lovesong manquaient à l'appel : en concertation avec le staff fédéral, ils avaient décidé de faire une pause après Geesteren, et Anne Sophie Serre et Vistoso de Massa qui s'est malheureusement fait une petite blessure quelques heures avant d'entrer à piste à Vierzon.

Je suis par ailleurs contente qu'il y ait eu une belle bagarre au dessus des 70 %, avec des cavaliers jeunes et notamment Charlotte Chalvignac Vesin qui n'est dans le circuit que depuis le mois de mars et qui n'a fait que progresser. Ce n'est cependant pas un Championnat exempt de fautes, mais malgré ça, nombreux sont ceux qui restent à 68-69 %. Il y a encore quelques années c'était souvent les points auxquels nous pouvions prétendre sans la moindre faute. Aujourd'hui, malgré 1 ou 2 fautes, nous ne restons pas très loin des points qu'il nous faudrait. Tous les couples des Groupes 1 et 2 ont en tous cas prouvé qu'ils pouvaient atteindre et dépasser les 70 %.

-La France sera-t-elle représentée sur les CDIO d'Aix la Chapelle et Hickstead ?

Morgan Barbançon alignera ses deux chevaux sur le CDI 5* et le CDI 4* d'Aix la Chapelle. Les autres cavaliers sont très libres de leur programme, nous allons donc voir pour la suite. Il y a effectivement Hickstead, Deauville, mais il y a aussi d'autres concours à l'étranger.

-En début de saison, la participation aux Championnats d'Europe de Rotterdam n'était pas annoncée comme une certitude mais comme soumise à des conditions de performances. A quelques semaines de l'échéance, l'équipe de France réunit-elle selon la FFE les conditions pour prendre part à l'événement ?

La volonté de la Fédération n'a pas changé : qualifier une équipe pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Aujourd'hui cette qualification par équipe passe forcément par les Championnats d'Europe. Nous avons peut-être manqué de temps pour atteindre les critères formulés en début de saison mais l'objectif reste inchangé. La sélection a lieu le 2 août, nous nous donnons donc le temps nécessaire. D'ici là, il peut encore se passer beaucoup de choses.

-Le Championnat Pro 2 a été largement dominé par Rachel Bastady et Donnerdiora HDS. Quel regard portez-vous sur le Championnat Petit Tour ?

Je trouve que c'est un niveau assez emblématique du Master Pro car il se déroule sur 3 étapes. J'ai envie de retenir que nous avons assisté à des podiums assez jeunes, ce qui donne beaucoup d'espoir aux cavaliers qui peuvent se dire qu'atteindre le Grand Prix n'est pas impossible et qu'il ne faut pas forcément 15 ou 20 ans pour arriver à ce niveau. Aujourd'hui nous avons des cavaliers sur les podiums Pro 2, Pro 1 et Pro Élite avec une belle équitation. C'est très encourageant, pour eux, pour nous, et pour la discipline.


b.gif
GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg

CHEVAUX DE DRESSAGE A VENDRE

Tarif annonce : 15€ / le trimestre

également dans l'actu

# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2020