CHEVAUX DE DRESSAGE A VENDRE

Tarif annonce : 15€ / le trimestre

GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg
29.jpg

Jan Bemelmans confirmé à la tête de l'équipe de France


Alors que Serge Lecomte, le Président de la Fédération Française d’Équitation, choisissait hier les colonnes de l’Équipe pour enfin officialiser la nomination de Thierry Pomel au poste de sélectionneur de l'équipe de France de CSO, l'article du site sportif permet tout de même d'en apprendre un peu plus sur le sort réservé au dressage.

Particulièrement discret depuis ses déclarations extrêmement commentées (voir ICI et ICI) au lendemain du CDIO de Hickstead, le détail actualisé du staff fédéral publié par l’Équipe confirme que Jan Bemelmans continuera bien d'assurer le suivi technique des cavaliers français. Malgré l'absence de tricolores à Tryon, le belge aura finalement eu plus de chance que Philippe Guerdat qui décrochait pourtant l'or par équipe aux Jeux Olympiques à Rio et devait faire face à une série de blessures et de commercialisation avant les Jeux Mondiaux de l'année dernière.

L’Équipe nous apprend également que la Fédération Française envisagerait de faire appel à des juges internationaux comme intervenants pour le dressage.

Le projet sportif 2019/2024 serait quant à lui dévoilé aujourd'hui mardi : il officialisera peut-être aussi les réformes réservées aux poneys, juniors, jeunes cavaliers, comme les étapes et les minimas requis pour participer aux Championnats d'Europe de Rotterdam et au delà ; un projet donc l'objectif serait d' «assurer [...] la montée en puissance du niveau de performances des équipes» selon les dires de la présidence.

Les groupes sportifs feraient eux aussi l'objet d'un lifting avec : toujours un Groupe 1 composé de couples pressentis pour les prochains Championnats d'Europe et Jeux Olympiques, mais avec également un Groupe 2 offrant un suivi personnalisé des meilleurs couples en devenir pour développer un "vivier Ambition 2024 ".

A voir donc.

Ces annonces, délivrées en avant-première à l’Équipe, semblent en tous cas confirmer le divorce entre la FFE et la presse spécialisée (voir ICI), sûrement plus critique dans ses analyses.

Jan Bemelmans au micro d'Equidia en 2016

source : lequipe.fr


# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2020