Rechercher

Alizée Froment & Mistral du Coussoul : l'heure de la dernière danse


Alors qu'Edward Gal, Isabell Werth, Helen Langehanenberg ou encore Patrik Kittel s'affronteront ce week-end pour tenter de remporter la confortable dotation de presque 250.000 euros proposée par le Saab Top 10, Alizée Froment sera elle aussi à Stockholm. C'est en effet le concours scandinave que la cavalière française a choisi pour clore la carrière de son étalon Mistral du Coussoul.

A 18 ans, le fils de Scapin né chez Catherine Vaisse n'a plus rien à prouver. Après une carrière sportive marquée par une 4 ème place par équipe aux Championnats d'Europe Jeunes Cavaliers d'Azeitao, une 6 ème place par équipe sur la Coupe des Nations de Hickstead, une participation au CDI 5* de Doha au Quatar, Mistral du Coussoul et Alizée Froment s'éloignaient définitivement de la compétition après le CDI 4* de Majorque en juin 2015. C'est finalement loin des carrés de dressage que le couple trouvait son véritable lieu d'expression et gagnait une indiscutable notoriété internationale.

D'Aix la Chapelle à Equitana en passant par Equitalyon, Herning, Amsterdam, Salzburg, Neumünster, Séville, Verden ou les finales Coupe du Monde de Paris, après avoir parcouru l'Europe et présenté des créations qui repoussaient toujours les limites de la connivence entre la cavalière et sa monture, c'est devant un public suédois déjà séduit en 2016 qu'Alizée présentera cette semaine la dernière danse de son partenaire ; un choix qui était pour elle une évidence : "avec Aix la Chapelle et Equitana, Stockholm fait partie de nos meilleurs souvenirs. Aix était cependant un peu trop tôt dans ce que j'avais imaginé pour la retraite de Mistral, et Equitana un peu trop tard. Stockholm était donc parfait car nous sommes à la toute fin de son année de 18 ans. C'est aussi une très grande et belle piste puisque 15.000 personnes seront présentes ; c'est un des lieux où nous avons pris le plus de plaisir et le plus partagé avec le public".

La jeune femme n'a cependant pas l'intention de raccrocher ses bottes. Elle poursuivra désormais sa carrière avec notamment Sultan du Coussoul, Valerius et Ballerine, tandis que Mistral profitera d'une retraite aussi dorée que méritée dans les superbes installations des écuries Mala Skala.

Tchao l'artiste.

crédit photo : collection privée Alizée Froment


haras de la gesse 2020.gif
encard.jpg

ANNONCES

# Suivez-nous

Instagram-orange-.png
Please reload

© Dressprod 2018  Mentions légales