CHEVAUX DE DRESSAGE A VENDRE

Tarif annonce : 15€ / le trimestre

GIF-dressprod-HDLG.gif
31.gif
encard.jpg
29.jpg

Antoine Sinniger : " le Dress'In Deauville pourrait évoluer dans les années à venir et pass


J-2 ! Jeudi, le Pôle International du Cheval donnera le coup d'envoi du Dress'In Deauville. Actualités, nouveautés et bonnes raisons de venir assister à cet événement incontournable des sports équestres normands, Dressprod a fait le point avec Antoine Sinniger, le Directeur général du Pôle International du Cheval.

Le concours international de Deauville fête cette année son 7ème anniversaire. Quel regard portez-vous aujourd'hui sur sa naissance et ses éditions précédentes ?

AS : Dès l'ouverture du Pôle International du Cheval en septembre 2010, nous avions la volonté d'introduire dans le programme de nos manifestations, un concours international de dressage, car, dans cette discipline, il n'y avait aucun événement semblable en Normandie. Nous trouvions ça dommage. Le Dress'In Deauville est aujourd'hui un bel événement, parfaitement inscrit dans le calendrier national et international, un concours pour lequel le public se déplace chaque année plus nombreux. A l'époque c'était un pari assez osé, mais je crois que nous pouvons désormais dire que nous avons réussi. Notre concours a su séduire les cavaliers, français comme étrangers, et trouver son public.

En quoi le Dress'In Deauville marque-t-il sa différence par rapport aux autres concours internationaux ?

AS : Pour moi, deux caractéristiques singularisent notre concours. Déjà, les cavaliers sont contents de venir à Deauville. C'est d'ailleurs une vérité pour tous les événements que nous organisons, car c'est une station balnéaire et Deauville est facile d'accès. Le confort des installations et l'accueil qu'ils reçoivent ne sont, je l'espère, pas étrangers à leur satisfaction et leur envie de participer à nos événements. La seconde caractéristique du Dress'In Deauville vient aussi de la qualité et de l'excellence du jury que nous proposons. C'est un concours que nous avons initié dès le début avec Jean-Michel Roudier, juge 5 étoiles bien connu des cavaliers français. Nous avons toujours 10 juges dont au moins 5 qui sont des juges 5 étoiles. C'est assez exceptionnel. Un tel jury permet aux cavaliers d'avoir une qualité de jugement et une expérience rares, surtout à quelques semaines d'une échéance sportive internationale.

Quelles sont les nouveautés de cette édition 2018 ?

AS : Cette année, nous avons 6 labels : Grand Tour, Petit Tour, Jeunes Cavaliers, Junior, Poneys et Amateurs. C'est un concours que nous organisons vraiment pour ancrer le dressage en Normandie. Pour la première fois, vendredi 20 juillet, à la fin des épreuves, nous mettons en place une warm'up : un rectangle de dressage sera donc mis à disposition des cavaliers de tous niveaux qui souhaitent être évalués par un de nos juges renommés. Le cavalier déroulera sa reprise, suivie d'un échange avec le ou les juges, et de la possibilité de refaire quelques mouvements. Cette warm'up a une double vocation : dynamiser la discipline dans la Région et permettre aux cavaliers amateurs de bénéficier de la même expertise que les cavaliers internationaux.

Le Dress'In Deauville est aussi la 4ème étape du Dress Tour de la Fédération Française d’Équitation. Quels étaient vos objectifs en intégrant ce circuit il y a quelques années déjà ?

AS : Notre objectif reste inchangé : participer aussi au développement et à la promotion de la discipline en France, c'est également la vocation de ce circuit porté la Fédération et sa Direction Technique Nationale. Le Dress Tour permet aux cavaliers français de se mesurer à des cavaliers étrangers, sous l’œil de juges experts. Nous nous inscrivons donc cette cette dynamique de progrès et de qualité.

Quel serait votre message à un spectateur qui hésite encore à venir vous rendre visite ce week-end ?

AS : Le Dress'In Deauville est vraiment un joli concours, dans un cadre agréable. L'ambiance est excellente. Par ailleurs, avec Nadine Cochenet, juge nationale de niveau Grand Prix, nous allons proposer cette année au public de bénéficier de l'écoute en direct des commentaires d'un juge. Là aussi notre objectif est de favoriser la compréhension et la lisibilité de la discipline, en proposant un outil pédagogique. Ce sera gratuit, comme l'entrée du concours.

Quelle place occupe le dressage au Pôle International du Cheval ?

AS : Nous donnons au dressage la place qu'il mérite. Nous avons 4 carrières et 3 manèges dont 1 quasi exclusivement utilisé par les dresseurs. Nous essayons de mettre en place un rectangle de temps en temps. Les cavaliers de dressage qui sont ici savent que nous aimons le dressage et ont compris que nous faisons tout ce que nous pouvons pour que ça fonctionne. Bertrand Lebarbier est d'ailleurs installé ici. Le Pôle International du Cheval est donc très marqué par la discipline. Le Conseil Régional l'a bien compris et ce CDI fait partie des grands événements normands, soutenus par la Région et le Conseil des Chevaux de Normandie. Le CDI de Deauville répond donc à une volonté politique. Nous accueillons aussi chaque année un concours international de para-dressage 3 étoiles et avons organisé en 2015 les Championnats d'Europe de para-dressage. Enfin, le Pôle est un site très ouvert, avec 80 jours de compétitions par an, c'est un lieu de rencontres où il se passe toujours quelque chose.

Quels sont aujourd'hui vos projets pour le Dress'In Deauville ?

AS : Le Dress'In Deauville pourrait évoluer dans les années à venir et passer de 3 à 4 étoiles, nous y pensons depuis plusieurs années. Le Pôle International du Cheval appartient à la ville de Deauville, et exploité par une société d’économie mixte. Nous fonctionnons donc comme une entreprise. Un partenaire supplémentaire nous permettrait de réaliser plus rapidement ce projet.

Plus d'infos sur le Dress'In Deauville sur www.pole-international-cheval.com


# Suivez-nous

Instagram-orange-.png

© Dressprod 2018  Mentions légales